Jump to content
×
×
  • Create New...
  • Latest Videos

  • Autres post-apo


    34 news in this category

    1. Arcanum : un nouveau patch par Drog Black Tooth

      Développé par feu Troika Games et sorti en 2001, Arcanum : Engrenages et Sortilèges bouge encore.
      Il y a quelques temps, Drog Black Tooth, l'auteur de l'Unoficial Arcanum Patch (patch non officiel), a lancé une petite campagne de collecte de fond sur son site (500$) dans le but de développer une version 2.0 de son patch. Ainsi, il vient de sortir une nouvelle version de son PNO pour Arcanum, numérotée 1.5, suivie dans la foulée par une version 1.5.1. La liste des résolutions de bugs et ajouts est bien fournie (voir changelog). Le Patch Haute Résolution est désormais intégré.
       
      Voici les changements principaux :
      - Le PNO inclut désormais la nouvelle version du Patch Haute Résolution (du même auteur), apportant une meilleure compatibilité avec Windows 10.
      - Les patches HQ Townmaps (cartes des villes en haute résolution) et HQ Music (musique en haute qualité) sont maintenant inclus dans le PNO.
      - Les 7 mods officiels en anglais sont inclus (optionnels, sélectionnés par défaut).
      - Inclut une version améliorée du Virgil's Debug Menu (sélectionnable en option).
      - Possibilité de distribuer soi-même les points de personnage aux membres de son équipe.
      - Ajout des quelques descriptions d'armes (anglais).
      - Plusieurs corrections de bugs et de quêtes.
      - Des nouvelles animations.
       

       
      Le patch 1.5.1 revient quant à lui sur un bug (non spécifié) avec la version GoG. Comme tous les patches non officiels pour Arcanum, ce patch est cumulatif, vous n'avez donc pas besoin d'installer les versions précédentes. Les anciennes sauvegardes ne sont pas compatibles, vous devrez recommencer une partie, le cas échéant.
       
      Vous pouvez télécharger le patch 1.5.1 sur le site officiel de Drog Black Tooth à cette adresse.
       
      Après une série de tests, j'ai mis à jour le tuto d'installation pour Arcanum, qui s'en retrouve même simplifié. Ouf !
      -->> Tuto d'installation d'Arcanum (W7, W8, W10) <<--
       
       
      Le développement de l'UAP continuera donc, au moins jusqu'à une version 2.0.
       
       
      ~ Dr Gast

      • Dr Gast
        • Et tuto d'installation mis à jour !
      0 comments
      14.4k views
    2. Broken Roads, par Drop Bear Bytes

      Broken Roads, par Drop Bear Bytes
       
      Le jeu de rôle post-apocalyptique et en vue isométrique a beau continuer d'avoir le vent en poupe ces temps-ci, avec notamment les sorties de Wasteland 3, Atom Rpg et d'un nouveau DLC pour Underrail, il n'en reste pas moins que l'annonce de la sortie prochaine de Broken Roads à l’évènement vidéoludique PAX Australia en Octobre 2019 fut une bien belle surprise à bien des égards.
       
       
       
       
      On remarque dans cette bande-annonce une touche graphique à la fois «fait main» et d'un niveau de détail impressionnant, mais aussi une échelle de moralité assez poussée, ainsi qu'une source d'inspiration que les fans de la première heure reconnaîtront sans mal.
       
       


       
       
      Si Broken Roads n'est pas la première fiction post-apocalyptique australienne, (Mad Max étant la plus connue), il s'agit-là du premier jeu vidéo développé par Drop Bear Bytes, une compagnie basée en Australie et qui comprends plusieurs développeurs internationaux.  Outre son mode de combat en tour par tout, ses dialogue à choix multiples, un univers visuel proche de l'esquisse et des inspirations de design et d'interface puisées du côté de Fallout, Baldur's Gate ou encore Shadowrun Returns, (les artistes de ce dernier ont contribué à cette nouvelle aventure) ce jeu semble se démarquer par un système de moralité dont l'originalité est plus que bienvenue.
       
       

       
       
      Ici, le karma binaire bon\mauvais, est remplacé par un cercle dans lequel s'entremêlent quatre concepts philosophique, soit l'utilitarisme, l'existentialisme, le nihilisme et le machiavélisme. Sur le papier, cette approche semble être une initiative plus que bienvenue, dans un genre qui, au delà de simplement ressusciter, se doit également d'évoluer, d'autant que les développeurs promettent que ce système aura une grande influence dans vos aventures dans l'Australie ravagée. Néanmoins, à ce stade, peu de détails auront été révélés sur la nature de cette influence. Ajoutons que ces concepts peuvent éventuellement être sujets à interprétation. Il faudra attendre quelques mois avant d'en savoir plus. La date de sortie estimée laisse encore beaucoup de marge pour des annonces futures.
       
       

       
       
      La date de sortie de ce petit bijoux est estimée à 2021, sur PC, Nintendo Switch, PS4 et XBox One.
      On ignore encore s'il sera traduit en français.
       
      Informations additionnelles :
      Drop Bear Bytes - No Mutants Allowed - Fallout Génération.
       
       


      • naossano
        • Un nouveau jeu de rôle dans les terres de Mad Max
      0 comments
      2.8k views
    3. Encased : l'accès anticipé, et ensuite ?

      Nous suivons ce jeu dans un sujet dédié depuis un bail, avant même son financement participatif.
      Après l'arrivée d'Encased en accès anticipé le 26 septembre, le studio Dark Crystal Games nous informe du travail de son équipe dans un post sur Steam.
      Une partie des développeurs travaille sur une mise à jour de l'histoire d'Encased, à ajouter des rencontres aléatoires et des lieux, alors que l'autre s'affaire à exterminer les bugs et à améliorer les mécaniques du jeu (la faim et la soif, par exemple, qui laissent à désirer selon les joueurs).
      D'ici une semaine, Dark Crystal Games publiera un correctif corrigeant la plupart des bugs critiques qui altèrent le gameplay ou bloquent la progression du jeu. Après cela sortira une mise à jour majeure qui ajoutera, par exemple, des rencontres aléatoires et de nouveaux personnages.
      Une news à retrouver sur son site d'origine.
       
      Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre sujet dédié qui suit le développement dans les grandes lignes. On y rapportait récemment le lancement de l'accès anticipé sur Steam, enrobé d'un joli trailer :
       
       

      0 comments
      5.2k views
    4. Développement de Swamp

      Quittons quelques temps les terres désolées de la virginie-occidentale, pour retrouver les terres humides, mais non moins désolées de Swamp (ou marécage pour les anglophobes), un jeu indépendant en Point'n'Click, actuellement en développement par la petite équipe de After Apocalypse Studio.
       
       
       

       
       
       
                     Derrière ce sobriquet aussi original que le nom du chien dans le prochain Fallout, se cache un trio de développeurs, dont les plus anciens  se souviendront (les quelques-uns que la sénilité n'aura pas encore atteint). Des vétérans de Fonline, Fallout Génération, et fans hardcore de Fallout, deux francophones et un polonais qui auront fait couler beaucoup d'encre (si les claviers pouvaient faire couler de l'encre), durant l'age d'Or de Fonline. Dans ce trio, nous retrouvons Kinkin, un de nos anciens admins, KTTDestroyer, et Cryofluid, un artiste connu dans l'univers Fonline, pour ses nombreuses vidéos, bandes dessinées et images diverses.
       
       
       
       
       
       
                       À ce stade, le jeu est encore en développement, mais la communication autour du projet a commencé en juin 2019, avec une démo jouable, en anglais ET en français.  Au programme, de la grosse gadoue, des insectes géants, des blagues à l'humour grinçant, et des petites énigmes à résoudre. La démo est courte. Comptez 8 minutes en rushant ou une bonne vingtaine, si vous prenez le temps de bien lire et de tout explorer. Sans vous spoiler, vous pourrez vous apercevoir dans cette démo que vos choix auront une incidence sur la suite de l'histoire. Quoique l'on choisisse de faire, il faudra l'assumer !
       
       
       

       
       
       
                          Bien qu'une démo est désormais disponible, ce jeu est encore en développement, avec une date de sortie encore indéterminée. Sortie prévue sur Android, PC, Linux et MAC, en anglais et en français.
       
                         Vous pouvez télécharger la démo ici, pour un ordinateur, et ici, pour android, ainsi que suivre le projet sur Itch.io, Twitter, Facebook, Instagram, ainsi que le site officiel de After Apocalypse Studio.
       
       
       


       
      Article rédigé avec (et en grande partie par) Kinkin.

      • naossano
      • (edited)
        • Et sortie de la démo jouable
      0 comments
      27k views
    5. Nouvelle édition en VF du jeu de rôle papier Paranoïa + Annonce du jeu vidéo Paranoïa : Hapiness is Mandatory

      Quand le prometteur Encased a été annoncé, son univers m'avait évoqué le jeu de rôle papier Paranoïa, dont il aurait pu s'inspirer. Cette fois-ci, Paranoïa est bien de retour ! Bien que l'annonce date de 2018, nous allons voir (plus bas) qu'un projet de jeu vidéo reprenant officiellement la licence Paranoïa est sur les rails ! Mais penchons-nous d'abord sur le jeu de rôle papier, dont une nouvelle édition française est sortie il y a peu.
       
       
       IGNORANCE ET PEUR ! PEUR ET IGNORANCE !
       
      Le citoyen xxx est prié de se présenter au centre d'extermination le plus proche pour une exécution sommaire. Merci de votre coopération.
       
      Restez sur vos gardes ! Ne faites confiance à personne ! Gardez votre laser à portée de la main !
       
      Es-tu heureux citoyen ? Le bonheur est un devoir !
       
       
       
      Paranoïa, le jeu de rôle papier
       
      Historique
      Paranoïa est un jeu de rôle papier sorti en 1984, conçu par Greg Costikyan, Dan Gelber et Eric Goldberg, et publié par West End Games.
      Une deuxième édition est sortie en 1987 ; c'est apparemment la dernière a voir été traduite en français.
      Après les déboires financiers de West End Games, la licence revient à Mongoose Publishing qui publie une énième édition en 2004, nommée "Paranoïa XP", toujours en anglais uniquement. Pour l'anecdote, Microsoft fera retirer le "XP" en 2005...
       
               
       
      Les versions se sont suivies avec plus ou moins de succès et tenir un décompte serait un exercice périlleux. De plus, la dernière édition en français datant de 1987, il était devenu difficile de trouver Paranoïa à un prix raisonnable. Heureusement, Mongoose Publishing a décidé de sortir une édition "Rebooted" du jeu. Pour ce faire, la maison d'édition a lancé avec succès une campagne de financement participatif sur Kickstarter en 2014. Cerise sur le gâteau, 2 des 3 auteurs originaux sont de la partie (Greg Costikyan et Eric Goldberg) !
      A sa sortie fin 2015, l'éditeur français Sans-Détour annonce qu'il traduira le jeu, puis lance sa propre campagne de financement sur Ulule, fin 2016.
       
      Résultat, la nouvelle édition est désormais disponible en français aux éditions Sans-Détour.
       
      Voici le "trailer" de cette édition, intitulée "Edition post-post-post-moderne" en VF :
       
      Le jeu de base se compose du "Livre du Maître", du "Livre des Joueurs", du "Guide du Complexe Alpha" (présentant l'univers), et du "Livre de Missions", qui comme son nom l'indique regroupe différents scénarios pré-établis. Les joueurs sont libres de suivre un de ces scénarios ou de se laisser porter par la seule imagination du MJ.
       
                                         
                                  
       
       
       
      Description
      Paranoïa est un jeu de rôle papier prenant place dans un univers dystopique et post-apo à l'humour noir très réussi. Le jeu est en partie inspiré de la guerre froide. L'histoire se déroule au début du 21ème siècle et se situe dans le Complexe Alpha. Il s'agit en fait d'une ville des Etats-Unis recouverte d'un dôme et coupée du reste du monde après une catastrophe apocalyptique d'origine inconnue. Les origines exactes de cet univers ne sont pas connues par les joueurs, seul les Maîtres du Jeu (MJ) devraient en avoir connaissance.
       
      Le Complexe Alpha est contrôlé par L'Ordinateur, une IA paranoïaque issue de la fonction publique. Celui-ci a la fâcheuse habitude d'exécuter ses citoyens à la moindre anicroche. Les habitants du complexe ignorent tout du monde extérieur et suivent les consignes de l'Ordinateur car, comme il ne cesse de le leur rappeler, "l'Ordinateur est votre ami".
       
      La population est classée selon une hiérarchie d'accréditations chromatiques (code couleur), qui donne droit aux citoyens à plus ou moins de pouvoir et de liberté, mais aussi plus ou moins de connaissances. La hiérarchie est la suivante : Infrarouge pour la masse, Rouge pour le personnage du joueur débutant, puis Orange, Jaune, Vert, Bleu, Indigo, Violet et enfin Ultraviolet (ces derniers étant aussi appelés "Grands Programmeurs").
       
      Des "sociétés secrètes" (souvent des caricatures d'organisations célèbres existant ou ayant existé, telles que le Club Sierra, les Illuminati, les Communistes, La Première Église du Christ Programmeur, etc.) se sont développées en parallèle de cette organisation. L'Ordinateur cherche à détruire chacun de ces groupes. De leur côté, chaque groupe cherche à supprimer les autres groupes.
      Des radiations ayant provoqué des mutations parmi la population, l'Ordinateur cherche aussi à éliminer les mutants du Complexe Alpha.

      L'Ordinateur sert donc d'antagoniste principal du jeu et craint un certain nombre de menaces pour sa société "parfaite" : les gens de l'extérieur, les mutants, et les membres des sociétés secrètes (surtout les communistes). Tous sont vus comme des traîtres. Pour faire face à ces menaces, l'Ordinateur emploie des Clarificateurs, dont le travail est d'aller à l'extérieur, de localiser les problèmes et de les résoudre. Les personnages des joueurs sont généralement des Clarificateurs, bien que des suppléments de jeu permettent aux joueurs d'assumer d'autres rôles, tels que "Grands Programmeurs" (après avoir gradé lors d'une partie précédente).
       
                                 
       
      Les personnages joueurs reçoivent souvent de l'Ordinateur des missions dont les objectifs sont incompréhensibles, contradictoires ou manifestement fatals s'ils sont respectés, et des missions secondaires qui entrent en conflit avec la mission principale. Ils doivent endurer un équipement invariablement dangereux, défectueux ou "expérimental" (c'est-à-dire presque toujours "dangereux et défectueux").
       
      De plus, chaque joueur est généralement un mutant et membre d'une société secrète (ces deux faits étant condamnés par la peine de mort). Chaque joueur a aussi un agenda caché séparé des objectifs du groupe, impliquant souvent de voler ou de tuer ses coéquipiers. Ainsi, les missions se transforment souvent en série d'échecs comiques, chaque membre de l'équipe cherchant à doubler les autres tout en gardant ses propres secrets. Le manuel du jeu encourage la suspicion entre les joueurs, offrant plusieurs conseils sur la façon de rendre le gameplay aussi paranoïaque que possible. En fait, les joueurs jouent plus souvent les uns contre les autres qu'en équipe, pendant que l'Ordinateur (représenté par le MJ) leur met des bâtons dans les roues.
       
      Dans le monde de Paranoïa, le joueur peut facilement mourir, mais il peut continuer avec l'un de ses clones. Le personnage de chaque joueur se voit attribuer 5 clones qui sont utilisés pour le remplacer à sa mort. De plus, la mort peut parfois apporter un avantage pour la suite. D'autres clones peuvent être achetés lorsqu'un joueur obtient suffisamment de faveurs de l'Ordinateur. Malgré ça, la plupart du temps, un joueur ne terminera pas une partie avant d'avoir épuisé ses clones.
       
      Les règles de Paranoïa sont assez inhabituelles ; les joueurs ont généralement l'interdiction de démontrer une quelconque connaissance des règles (sous peine de mort), car le livre des règles correspond en général à une accréditation supérieure à celle dont ils disposent. La majorité des règles sont écrites sur un ton sarcastique qui se moque des joueurs et de leurs personnages.
       
       
      Résumé rapide des règles
      Chaque personnage possède 4 caractéristiques principales : Violence, Neurones, Mécanique et Culot. Il possède aussi des compétences mettant en valeur ses qualités et des "anti-compétences" représentant ses défauts. Le tout se joue avec un dé à 6 faces dont l'une des faces est marqué du signe de l'Ordinateur. Avec ce résultat, le MJ se fera un plaisir d'ajouter des effets défavorables à l'action.
      Il y a aussi un Score de Loyauté indiquant votre niveau de fidélité (ou pas) à l'Ordinateur. Avec une déloyauté au maximum, tous les citoyens du Complexe Alpha sont autorisés à vous "neutraliser". Enfin, vous pouvez jouer des cartes apportant divers avantages.
       
       
      Retrouvez notre sujet de discussions dédié au jeu de rôle Paranoïa, ici.
      Paranoïa sur la boutique de Sans-Détour : ici.
       
      Sur ce, passons à l'annonce du jeu vidéo (ci-dessous).
       
       
       
       
       

       
       
      Paranoïa, le jeu vidéo : Paranoïa : Hapiness is Mandatory
       
      La réédition du jeu de rôle papier a été suivie d'une autre bonne nouvelle : un jeu vidéo utilisant officiellement la licence de Paranoïa est prévu ! Le jeu est co-développé par le français Cyanide et le studio irlandais Black Shamrock. Il sera édité par BigBen Interactive (qui a racheté Cyanide).
       
      Oh ! Le beau trailer :
       
       
      Paranoïa : Hapiness is Mandatory est pour l'instant prévu pour 2019 sur Xbox One, PS4 et PC. Sa page Steam est déjà ouverte.
       
      Voici sa description officielle :
       
       
       
      Tout cela fleure bon le jeu culte !
      Retrouvez notre sujet de discussions dédié à Paranoïa : Hapiness is Mandatory à cette adresse.
      Servez l'Ordinateur. L'Ordinateur est votre Ami.
       
      Dr Gast
       

      • Dr Gast
      • (edited)
        • Le jeu de rôle qui sentait bon Fallout, avant Fallout
      1 comment
      22.1k views
    6. Sortie de Metro Exodus

      Ayant été repoussé à 2019 et après 5 ans de développement, Metro Exodus sort aujourd'hui 15 février. Il s'agit de la suite de la licence Metro, comprenant Metro 2033 (2010) et Metro: Last Light (2013), licence issue la série de romans "Metro" de l'auteur russe Dmitri Gloukhovski.
      Metro Exodus est développé par le studio ukrainien 4A Games et est édité par Deep Silver. Le jeu se déroule en Russie dans un monde dystopique, en 2036, 23 ans après une guerre nucléaire ayant ravagé la planète. Les derniers survivants connus ont trouvé refuge dans le métro et les souterrains moscovites. C'est un mélange de FPS et de survival-horror.
       

       
      Le jeu sort en même temps sur PS4, Xbox One et PC.
      Hélas, Deep Silver ayant signé un gros chèque avec l'Epic Games Store (la boutique qui rêve de concurrencer Steam), les joueurs PC ne pourront dans un premier temps se le procurer que sur ce store et le lancer via le launcher (logiciel) qui va avec. Il sera disponible sur Steam 1 an plus tard, soit le 15 février 2020... Pile le temps de peaufiner le jeu ?
       
      Bande annonce officielle avec un peu de gameplay :
       
      4A Games n'ayant pas trop communiqué sur l'histoire du jeu, c'est encore sur Wikipedia qu'on trouve le meilleur résumé :
       
      Metro Exodus : Le cauchemar d'Artyom :
       
       
      Dr Gast
       

      • Dr Gast
      • (edited)
        • Salutations de Moscou
      18 comments
      13.9k views
    7. Sorties de décembre 2018

      Outre le Père Noël, les cadeaux, les desserts, les chocolats et les beuveries, le mois de décembre, c'est aussi les vacances, le froid et les soldes vidéoludiques. Pour ceux qui veulent rester à la maison pour reprendre leurs sessions de gaming laissées en suspens par les examens divers, nous avons trouvé de quoi vous réchauffer pendant vos longues soirées d'hiver. Tous ces jeux sont sortis ce mois-ci, et comptent nombre d'ingrédients pouvant intriguer ou satisfaire les fans de Fallout de la première heure. On pourrait même dire que ces jeux mériteraient chacun une actualité séparée et on aurait sûrement raison. Mais on fait avec les moyens du bord. L'essentiel est que ces sorties ne passent pas inaperçues. Sans plus attendre, voici notre sélection des dernières sorties à inclure obligatoirement dans votre ludothèque.
       
         
       
       
       
      Aeon of Sands - The Trail
       
       
      Ce jeu de rôle, dont on pourrait traduire le titre par "Age des Sables",  utilise un gameplay rappelant Lands Of Lore, Eye of the Beholder, Dungeon Master ou encore Grimrock, appelé Blobber chez nos amis anglophones. Nous sommes dans un décor 2D ou 3D avec une vue à la première personne, on avance case par case, sans axe vertical, et on affronte des adversaires pouvant venir de quatre directions, même si on ne peut se défendre que d'un côté à la fois, et on essaye de résoudre de multiples puzzles, tout en évitant de marcher sur des pièges . Si certains blobbers, comme Wizardry, utilisent un système de combat en tour par tour, ici, le temps réel est privilégié. Le jeu se vante également de ses dialogues à choix multiples, de ses lieux mutuellement exclusifs, de ses fins multiples, de son humour et de ses nombreux contenus cachés. Mais ce qui saute aux yeux de prime abord, c'est le style visuel unique de cet univers où le sable n'est pas qu'un élément d’environnement. Tout ce qui apparait à l'écran semble imprégné de cet élément minéral. Le trait est sableux, les couleurs sont dans une palette jaune-orangé, les sorts du joueur et le camouflage des ennemis découlent directement de cet environnement unique. Et l'intrigue y est bien évidemment liée.
       
       
       
       
      Il aura fallut six ans à l'équipe de Two Bits Kid (Marco Pedrana, Florian Fischer et trois collaborateurs occasionnels), afin de réaliser ce projet, avec un gameplay plutôt rétro, mais un style unique. Ce jeu est disponible sur Steam depuis le 4 décembre, et compatible PC et MAC. Une sortie sur GOG est également envisagée. En revanche, il n'y a pas encore de version française annoncée. Vous retrouverez plus d'informations sur le site officiel, ou notre sujet de discussion dédié.
       
       
       
       
      Mutant Year Zero: Road to Eden
       
       
      Pour ceux qui auront découvert ce jeu par sa bande-annonce, on peut dire que ce fut une étrange surprise que de voir un univers post-apocalyptique, aux graphismes époustouflants, où le monde n'est peuplé que de mutants aux faces d'animaux, limite cartoonesques. Pourtant, ce titre est inspiré de Mutant, une licence de jeux de rôle suédoise, elle-même inspirée de Gamma World (une des inspirations de Fallout). Il est à noter que les auteurs prennent bien soin de ne pas qualifier leur titre de jeu de rôle, mais de jeu d'aventure tactique avec un accent sur la discrétion. En effet, si on peut améliorer ses personnages, on ne peut pas en créer. Si on peut explorer le monde à sa guise, l'histoire est linéaire et les quêtes sont séquentielles. Pour autant, le sens tactique du joueur sera mis à rude épreuve, entre les séquences de discrétion, et les combats en tour par tour où il faudra tirer parti des capacités uniques de chaque personnage. On aura vu des productions se considérer comme des jeux de rôle pour bien moins que ça.
       
       
       
       
      Ce jeu est développé par The Bearded Ladies et publié par Funcom. On compte dans l'équipe des auteurs des séries Hitman et Payday. Ce jeu est disponible sur Steam depuis le 4 décembre et peut être joué sur PC, Playstation 4 et XBox One. Il peut être joué directement en français, sauf pour les voix. Vous retrouverez plus d'informations sur le site officiel, ou notre sujet de discussion dédié.
       
       
       
       
      Kenshi
       
       
      C'est probablement la sortie la plus attendue en ce qui me concerne, de part sa façon d'aborder le gameplay. On connait les jeux de rôle qui permettent de façonner sa propre aventure au travers d'un univers narratif incluant de multiples embranchements, comme dans New Vegas. On ne compte plus les mondes ouverts dans lesquels on peut se balader n'importe où, construire des bâtisses un peu partout, mais sans vraiment influer sur le monde qui nous entoure. Plus rarement, on peut tomber sur des jeux en ligne par navigateurs comme Kraland ou Fractal, où tous les personnages du monde sont des joueurs et où l'on peut utiliser son influence pour se faire une place dans une société en constante évolution, et où chaque session de jeu peut être radicalement différente. Mais ce type de jeu demande une connexion internet, des disponibilités en adéquation avec les tours de jeu, et un effort d'écriture constant. L'auteur de Kenshi va dans une autre direction, un sentier vaguement amorcé par la série Mount and Blade, mais avec encore de vastes zones à explorer.
       
       
      Ce que propose Kenshi, c'est un jeu de rôle non-narratif, dans lequel vous construisez votre propre histoire, en explorant un monde extrêmement vaste (la comparaison se ferait davantage avec Daggerfall et Darklands, pas les petits mondes ouverts actuels), dans lequel des factions et personnages nommés sont en perpétuel mouvement. Personne ne vous attend pour y prendre des initiatives. Vous pouvez jouer seul ou constituer une escouade, construire votre propre localité ou détruire celles des autres, vous faire des Alliés ou entrer en conflit avec tout le monde. Vous pouvez  être un marchand, un voleur, un rebelle, un chef de guerre, un aventurier, un fermier, un esclave… ou juste de la nourriture pour cannibales.  Il y a un monde plein de possibilités. À vous de tenter d'occuper le rôle que vous vous êtes choisi, prendre les initiatives que vous voulez, et constater les réactions de ce monde ouvert, à moins que vous ne soyez contraint de faire face aux initiatives d'autres personnages et factions. Le potentiel d'histoires semble illimité.
       
       
      Par ailleurs, on peut également noter le support au modding, une gestion poussée des blessures et de leurs séquelles permanentes, l'absence de quêtes traditionnelles (pas d'objectif marqué quelque part, ou d'arc narratif scripté) qu'une défaite ne signifie pas forcément la mort. On peut même y gagner davantage de points d'expérience (mais un risque élevé de blessures, de capture ou de perte d'équipement).
       
       
       
       
      Cette production ambitieuse aura demandé 12 ans de développement, et une campagne ratée de financement participatif sur IndieGogo. Pendant les six premières années de développement, le projet aura été porté par Chris Hunt, son seul auteur. Puis, avec le succès de sa campagne Steam GreenLight en 2013, le Britannique est parvenu à constituer autour de lui une (très petite) équipe, sous la bannière Lo-Fi Games, dont les bureaux sont situés à Bristol. Vous l'aurez compris, Kenshi est une histoire de persévérance,  d'échecs et de nouvelles tentatives, à l'image de la bande-annonce ci-dessus.
       
       
      Kenshi est disponible sur Steam, HumbleStore et GoG, depuis le 6 décembre, après des années d'accès anticipé. Il est jouable uniquement sur PC. Une version française est annoncée pour très bientôt sur la page steam du jeu. À noter qu'une démo jouable est disponible gratuitement ici. Vous retrouverez plus d'informations sur le site officiel , ou notre sujet de discussion dédié. Ce dernier est alimenté avec dévotion par Madurk depuis des années.
       
       

       
       
      ATOM RPG: Post-apocalyptic Indie Game
       
       
      Comparé aux précédents projets, Atom RPG peut sembler assez générique. Il s'agit d'un jeu de rôle post-apocalyptique en vue isométrique avec des combats en tour par tour, venu des pays de l'Est et qui s'inspire de Fallout. Nous vous en avons déjà présenté une multitude ces dernières années. Pour autant, il semblerait que ce projet soit à la hauteur de ses ambitions. En effet, pour beaucoup de joueurs et critiques, Atom RPG semble être LE successeur spirituel de Fallout, bien plus que Wasteland 2 ou Underrail. Bien que l'intrigue se déroule en Russie post-soviétique et que l’environnement soit en 3D avec contrôle de caméra, l'inspiration de Fallout y est évidente. Le système de création de personnages est inspiré du GURPS et du SPECIAL, incluant attributs, compétences, traits, perks et tirs ciblés. La jouabilité est basée sur l'exploration, les combats, les dialogues et quêtes à choix multiples, des fins qui dépendent de vos choix, et même un volet survie assez développé, avec la possibilité d'apprendre à dépecer vos proies, afin de cuisiner vos repas et fabriquer d'autres équipements. Le monde de Atom RPG compte plus de 450 PNJ, avec pour chacun un portrait unique et des dialogues à choix multiples, plusieurs compagnons potentiels, plus de 100 armes, plus de 30 types d'ennemis, un véhicule motorisé, plus de 90 lieux à explorer, réparti sur 3 cartes de régions, et plusieurs villes.  On note aussi un nombre important de références évidentes ou subtiles à l'histoire, à la culture et à l'idéologie du bloc soviétique et des pays de l'Est, mais aussi des idées un peu plus loufoques, comme les rats-grenades.
       
       
       
       
      Le développement de ce projet aura nécessité plus de 10 ans de travail, incluant notamment une campagne de financement participatif sur Kickstarter, et plus d'un an d'accès anticipé. L'équipe derrière ce projet est la AtomTeam, un groupe de développeurs réparti entre la Russie, la Pologne, l'Ukraine, et la Lettonie avec un QG non officiel à Riga. Ce jeu est disponible sur Steam depuis le 19 décembre et une sortie sur GoG est envisagée. Il est jouable sur PC, MAC et LINUX. Pour l'instant, on ne peut y jouer qu'en anglais ou en russe, mais une version française est en préparation par l'équipe d'Hizoka. Vous pouvez suivre ou rejoindre ce projet par en contactant Hizoka ou l'équipe de Fallout Génération. À noter qu'une démo jouable est disponible gratuitement ici. Vous retrouverez plus d'informations sur le site officiel, ou notre sujet de discussion dédié, ou enfin la présentation vidéo en trois parties de Hawk-Eye.
       
       
      1 - 2 - 3
       
       
       
       
      Précisons que plusieurs de ces jeux peuvent figurer un niveau de violence extrême, des thèmes et contenus matures tels que le sexe, la drogue, l'alcool, et les jurons. En outre, il convient de vérifier si votre ordinateur dispose de la configuration requise pour faire fonctionner ces jeux dans des conditions optimales. Enfin, cet article n'a pas vocation à faire une liste exhaustive de tous les jeux post-apocalyptiques sortis en ce mois de décembre, mais à vous présenter une sélection de jeux que nous considérons comme véritablement prometteurs et cohérents avec notre ligne éditoriale. En espérant que certains de ces jeux égayeront vos vacances, nous vous souhaitons d'excellentes fêtes de fin d'année.
       
       
       

      • naossano
      • (edited)
        • Du gros RPG Post-apocalyptique
      2 comments
      4.8k views
    8. Sortie prochaine de "The Outer Worlds"

      21 ans après Fallout et 17 ans après Arcanum, le tandem Cain/Boyarsky nous pond une troisième franchise inédite, dans un univers tout aussi exotique. Après deux ans de silence autour de leur mystérieux projet, les deux vétérans du jeu de rôle nous livrent une tonne d'infos exclusives, qui ont de bonnes chances de susciter l'enthousiasme des fans d'hier et d'aujourd'hui. C'est avec une joie non dissimulée que nous vous proposons un résumé des informations révélées cette semaine autour de cette nouvelle production d'Obsidian Entertainment. Une annonce sponsorisée par Spacer's Choice.
       
         
       
       
       
      Pour ceux qui ont pu se balader sur le site d'Obsidian quelques jours avant leur dernière annonce, on pouvait y voir un joli compte à rebours, avec de fausses publicités, deux extraits musicaux, et la promesse d'en savoir davantage le 6 décembre, lors des Game Awards 2018. Pour en savoir plus sur ce teasing, voir le résumé de ShiNTeRNaTiONaL. Concernant The Game Awards 2018, il s'agit d'une cérémonie de remises des prix pour les jeux sortis dans l'année en cours (Read Dead Redemption 2 a fait une razzia cette année). La cérémonie est présentée par le canadien Geoff Keighley et se déroule à Los Angeles, au Microsoft Theater. Il est a noter que plusieurs des lauréats sont canadiens ou français et que ces derniers peinent généralement avec l'accent américain. Vous pouvez revisionner la cérémonie dans son ensemble par ici. On notera également l'annonce de plusieurs titres prometteurs tels que  Anthem, Rage 2, Far Cry : New Dawn, Hades, Journey to the Savage Planet, Scavengers, ou encore Survived by, qui ont de bonnes chances d'attirer un bon nombre d'entre vous. Mais le moment à retenir de cette cérémonie est l'intervention de quelques secondes de Timothy Cain et Leonard Boyarsky, en costard cravates, où ces derniers rappellent qu'ils ont créé Fallout et que le public est légalement obligé d'adorer la bande-annonce suivante.
       
       
       
       
      Si vous avez suivi la cérémonie juste pour l'annonce du titre, il se peut que la brièveté de l'annonce vous ait passablement déçu. En effet, entre l'intervention de Cain et Boyarsky et la bande-annonce, il ne s'est guère écoulé plus de trois minutes. Et pourtant, on apprend beaucoup de ces quelques minutes. Les créateurs de Fallout nous offrent ici un nouveau jeu de rôle en vue subjective, dans un univers totalement nouveau, dans un style retro-futuriste sur fond de colonisation spatiale et de domination par les corporations. Si le style de dystopie spatiale humoristique empruntant au western et au post-apo rappelle Borderlands, on sent la volonté de Cain et Boyarsky d'aller plus loin dans la construction d'un monde original et logique, avec la promesse d'une satire plus poussée à l'horizon. Si la bande-annonce ci-dessus est le moment majeur de cette cérémonie, l'annonce officielle est aussi l'occasion de retirer l'embargo sur la communication autour de ce nouveau titre, auparavant connu sous le nom de Projet Indiana. En effet, en prévision de l'annonce officielle, des journalistes de plusieurs sites, comme mmorpg.com ou rpgsite.net avaient déjà réalisé des interviews de membres de l'équipe et préparé leur publications. Game Informer avait même déjà accès à une vidéo de démonstration que vous pouvez désormais visionner par ici.
       
       
        
       
      La levée de cet embargo nous permet d'en savoir bien plus sur ce titre. Tout d'abord, nous avons la confirmation qu'il s'agit bien d'un jeu de rôle dans la lignée des précédents titres d'Obsidian, tels que Fallout: New Vegas ou Pillars of Eternity. Au programme, la possibilité d'influer sur l'histoire, avec différentes fins possibles, un protagoniste silencieux, des dialogues à choix multiples, (plus de quatre options et des répliques biens visibles), des options de dialogues influencées par les compétences du personnage, avec notamment la possibilité d'être un idiot, un système de réputation différent selon les factions (ici incarnées par les différentes corporations qui régissent les lois et la propagande de chaque localité), la liberté de tuer n'importe quel personnage non joueur, y compris ceux qui paraissent essentiels à l'intrigue, des équipements seulement accessibles en fonction de son allégeance aux différentes factions\corporations, des compagnons offrant différents bonus, avec leur propres affinités, intrigues et quêtes personnelles, (pas de romances). Ces derniers peuvent même intervenir dans les dialogues avec d'autres personnages. Comme dans New Vegas, on peut voyager avec deux compagnons à la fois.
       
       
       
       
      On note toutefois quelques différences notables avec New Vegas. Tout d'abord, on ne parle pas ici de monde ouvert ou d'espace de jeu continu. La nature même de cet univers fictif impose le cloisonnement des différentes zones de jeu. En effet, si le Mojave peut être exploré à pied, la colonie de Halcyon nécessite de posséder un vaisseau spatial. Les différentes zones de jeu, comprenant au moins deux planètes et plusieurs stations spatiales, seront débloquées au fur et à mesure des quêtes et des achats de cartes, avec des zones mutuellement exclusives. Le V.A.T.S est remplacé par un système appelé Tactical Time Dilation qui ralentit le temps au lieu de le stopper et qui trouve une explication au sein de l'univers fictif. Mais la vraie innovation de gameplay est le concept de défaut, imaginé par Tim Cain. Tandis que vous jouez à The Outer Worlds, le jeu analysera votre expérience pour détecter quels sont vos points forts et vos points faibles. Si vous vous faites attaquer sans cesse par des Raptidons, le jeu vous proposera le défaut Raptiphobie, qui vous donnera un malus lors des affrontements avec ces créatures vicieuses, mais qui vous accordera immédiatement en contrepartie une capacité de personnage supplémentaire. Ce concept ne se limite pas aux ennemis affrontés. Par exemple, la peur du noir ou le vertige sont aussi des défauts inclus dans le jeu. On peut dire que cette mécanique rappelle les traits de Fallout, tout en leur donnant une dimension nouvelle. On se doute également que le moteur sera également différent de celui de New Vegas. Il s'agit en effet de la version 4 de l'Unreal Engine. (Obsidian avait utilisé une version précédente de ce moteur pour Alpha Protocol)
       
      

      
       
      Quelques informations de coulisses pour les plus intéressés. Le développement du jeu aura démaré en 2016, sous le nom de Projet Indiana, même si des pourparlers entre Cain et Boyarsky avaient commencé en amont. C'est avant tout pour développer ce projet que Leonard Boyarsky a rejoint Obsidian Entertainment, (il n'a bossé sur aucun de leurs autres projets) invité par son ami Chris Jones. (développeur chez Interplay, Black Isle, et Troïka, puis co-fondateur d'Obsidian) Private Division (le label indie de Take-Two) fut très rapidement impliqué comme éditeur, même si les développeurs conservent les droits sur la licence (à moins que leur rachat par Microsoft ne remette cela en question). On note aussi la présence de Megan Starks, parmi les principaux auteurs. En plus d'avoir déjà travaillé avec Tim Cain chez Carbine Studios et Obsidian Entertainment, elle a également participé au développement de Fallen Earth, un jeu très apprécié par la communauté de Fallout Génération.
       
       
      Le jeu sortira en 2019, sur PC, Playstation 4 et XBOX One. Pour en savoir plus, vous pouvez rejoindre notre discussion ici, le sujet sur No Mutants Allowed, la page Steam, ou le site officiel. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des prochains développements de cette nouvelle franchise très attendue.

       
       
       
       

      • naossano
      • (edited)
        • La nouvelle franchise de Tim Cain et Leonard Boyarsky
      10 comments
      6.6k views
    9. Insomnia : The Ark est de sortie !

      Piqûre de rappel :   Insomnia : The Ark, développé par le studio russe Mono Studio, est un jeu de rôle post-apo "retrofuturiste avec des éléments dielspunk".   Nous en avions parlé pour la première fois en 2014, à l'occasion de sa première campagne de financement sur Kickstarter. Celle-ci fut une réussite avec 92'268$ récoltés. En 2016, Studio Mono a mené à bien une deuxième campagne Kickstarter, récoltant 58'776£. Depuis, la communication autour du jeu était devenue plus discrète. Le développement a suivi son cours, et seuls certains privilégiés (les plus gros backers des deux campagnes Kickstarter) ont eu accès à la Beta fermée.   Une partie de l'intrigue, que nous avions traduite, nous avait été révélée lors de la seconde campagne Kickstarter. Cliquez sur "révéler" pour afficher :    

      Insomnia : The Ark est disponible sur Steam !   La bonne nouvelle est tombée il y a tout juste 3 semaines () ; Mono Studio venait d'annoncer la date de sortie officielle du jeu : le 27 septembre !
      Et c'est le grand jour ! Insomnia : The Ark est donc disponible sur Steam dès aujourd'hui, sur PC, Mac et Linux. Son prix est de 29,99€ (26,99€ la première semaine).
       
      Le jeu n'est disponible qu'en anglais et en russe pour l'instant. La localisation en français, promise durant le premier Kickstarter, est prévue pour plus tard. Espérons que le studio pourra tenir sa promesse. Sachez enfin que celui-ci est en discussion pour une éventuelle sortie sur GoG (rien de sûr à ce jour).
       
      Le site officiel : https://insomnia-project.com/
       
      Le "trailer de lancement" :
       

      L'info bonus :   La page Steam en français étant actuellement traduite avec les pieds, voici une traduction maison de l'essentiel : On imagine aisément que cette maladie devrait lui être utile et influencer le gameplay.
      La page Steam contient quelques infos en plus, comme le fait qu'il faudra gérer la faim, la soif et les maladies...
       
        Retrouvez le sujet de discussion dédié à Insomnia : The Ark sur Fallout Génération à cette adresse.
          Dr Gast

      • Dr Gast
      • (edited)
        • Disponible sur PC, Mac et Linux
      2 comments
      16.4k views

      Rage 2 : C'est officiel et (un brin) déjanté !

      Mise à jour du 15/05/2018 :
       
      Le voici, le premier trailer de gameplay de Rage 2 !
       
       
      La loi "du plus fou". Ca promet !
       
      Le jeu est donc développé par ID Software et Avalanche Studios, et sera édité par Bethesda.
       
       
       
      Mise à jour du 14/05/2018 :
       
      Nous y voilà ! Posez votre cerveau (ou votre caleçon), préparez vos Wingsticks et rendez-vous sur les terres totalement loufoques, déjantées et décalées de Rage 2. Il s'agit là d'une confirmation officielle de Bethesda, comme nous le démontre la courte vidéo ci-dessous : 
       
       
       
      Des raiders complètement pétés, des décors post-apo et hostiles, le tout saupoudré d'une bonne musique pour l'ambiance, voilà qui donne envie !
      Nous vous tiendrons informés très prochainement des dernières nouvelles, Bethesda ayant annoncé un trailer de gameplay pour demain... Restez connectés !
       
      Rage 2, bientôt disponible sur PC, PS4, Xbox One ! 
       
       
       
      Article d'origine :
       
      Cela devient une habitude à l'approche de l'E3, quelques fuites d'informations plus ou moins volontaires et plus ou moins crédibles le précèdent. Walmart Canada a eu la main lourde en mettant en ligne des fiches de jeux à sortir prochainement, mais également des fiches de jeux pas encore annoncés annoncés, comme Borderland 3, Just Cause 4, etc. Dans le lot, un jeu nous intéresse particulièrement, un certain Rage 2.
       
      Rage. Souvenez-vous, il y a 7 ans maintenant, ID Software refaisait surface avec une nouvelle licence post-apo en monde semi-ouvert. Très attendu, sa réception fut en demi-teinte (notamment à cause de sa fin décevante), et il ne souleva pas particulièrement les foules.
       
      Evidemment, on ne sait pas si l'on peut se fier à la totalité des fiches révélées sur le site de Walmart Canada. On y trouve par exemple Forza Hotizon 5, dont on attend encore le 4 ; et Final fantasy 7 Remake, qui n'est franchement pas prêt de sortir.
      Seulement voilà, des éléments viennent donner du crédit à l'hypothèse d'une annonce concernant Rage 2. En effet, suite à la mise en ligne de la fiche de Rage 2 par Walmart Canada, la page officielle de la licence Rage a été réactivée. Et il semble que son community manager ait décidé de "troller" quelque peu Walmart :
       

       
         
       
       
      La réactivation du compte de Rage à cette occasion pourrait être anecdotique. Mais les images postées dans la foulée par le compte Twitter officiel de Bethesda - et reprenant le rose utilisé par le community manager de Rage - semblent indiquer que Bethesda confirme la fuite (ou qu'ils en jouent...)
       
       
       
      Nous avons dans l'ordre : une photo du Big Ben de Londres, une fusée quittant la surface terrestre, et un célèbre carrefour de Tokyo (Sukiyabashi).
      Certains internautes ont remarqué que la photo du Big Ben était figée à 5h14, ce qui nous donne sur un format MM/JJ, le 14/05/2018 (en ajoutant l'année en cours). Il y a également l'inscription 5-14 sur la fusée (au format de date européen, ça donne 14-5).
       
      Quelques heures plus tard, le compte de Bethesda a twitté une nouvelle image :
       
      Oh, le gentil monsieur ! Mais où se rend-il ?
      En tout cas, le poisson est ferré !
       
      A noter que la conférence de Bethesda à l'E3 est fixée au 11/06/2018. Aurons-nous droit à une annonce anticipée dès ce lundi 14 ? Les signaux semblent au vert.
       
      Kims & Dr Gast
       
       
       

      • Kims
        • Rage *again* the machine
      3 comments
      5.3k views