• bdd_Film.png.9579b9e86fddf95560e6e208801f332b.jpg

    Bienvenue dans la Base de Données des films!

    Vous y trouverez des films post-apo que la communauté souhaite partager. Il vous est possible de rajouter des fiches de films, alors partagez vos trouvailles avec la communauté FoGen !

    Accédez au flux RSS :

  • Snowpiercer (Le Transperceneige)

       (2 avis)

    Fiche technique :

    Date de sortie :

    Réalisateur :

    Pays de production :

    Lieux de tournage :

    Année de production :

    Distributeur :

    Budget :



    Synopsis :

    En 2014, une tentative de géo-ingénierie contre le réchauffement climatique entraine un cataclysme : une glaciation de toute la planète, détruisant la vie et exterminant presque toute l'humanité. En 2031, des passagers enfermés dans un train forcé de rouler continuellement sont les seuls survivants sur Terre. Les habitants des derniers wagons sont contraints de vivre dans la promiscuité et le rationnement. À l'opposé, les habitants des autres wagons vivent dans un environnement relativement luxueux. Le train est dirigé par Wilford, qui est à l'origine du train, et qui réside dans le premier wagon.

    Parmi les derniers wagons se trouve Gilliam, un vieil homme très respecté. En effet, peu après la catastrophe, il a sauvé un bébé de personnes souhaitant le manger en se coupant un bras et en l'offrant en échange de la vie du bébé. Le bébé ainsi sauvé est devenu Edgar, qui seconde Curtis dans un projet de révolte contre les habitants des wagons avants. Curtis est une des personnes qui avait voulu manger Edgar. Cette révolte s'appuie sur des messages qui, envoyés par une personne inconnue présente à l'avant du train, sont régulièrement récupérés par Curtis.

    Leur première tâche est de libérer Namgoong Minsu, le concepteur des systèmes de sécurité du train, emprisonné avec sa fille Yona. Ils progressent ensuite vers l'avant, de nombreux révoltés meurent au cours de la progression. Arrivés devant le wagon de tête, Namgoong veut ouvrir une porte donnant vers l'extérieur à l'aide d'une bombe. Il pense que le climat s'est réchauffé et désire essayer de vivre à l'air libre. Il en est empêché, et Curtis est amené à s'entretenir avec Wilford. Curtis apprend alors que c'est Wilford lui-même qui était à l'origine des messages guidant la révolte, et qu'il était de mèche avec Gilliam. Leur but était de maintenir un nombre d'humains soutenables pour les ressources disponibles à bord du train. La finalité de la révolte étant alors de tuer 74 % des habitants des wagons arrières, mais un imprévu a permis à Curtis d'arriver jusqu'au wagon de tête. Wilford finit par annoncer qu'il se fait vieux, et propose sa place de dirigeant à Curtis.

    Pendant cette discussion, Yona réussit à faire exploser la porte, mais provoque une avalanche qui fait dérailler le train, de nombreux wagons tombent dans un précipice. Elle arrive à s'en extraire, accompagnée par un enfant, et aperçoit au loin un ours polaire : la vie est possible en dehors du train

    Bande annonce :


      Signaler Film

    Retour utilisateur


    Cam'

    Signaler ·

      

    Il faut déjà ce mettre à l'esprit que ce film a été réalisé par le coréen Bong Joon-Ho. Quand on a vu, Mother ou encore The Host, ou mieux, Memories Of Murder de ce grand réalisateur, on attend quelques chose de fou, des personnages aux comportements décalés et une certaine profondeur. De ce point de vu on est pas déçu.
    Le film commence très classique, limite on se dit qu'on va s'ennuyer terriblement s'il continu sur sa lancée. Et puis la folie du gars démarre. Tous part en vrille à chaque traversé de wagon. On ne peut plus s'attendre à rien.
    Les personnages pourtant des archétypes facilement reconnaissable de prime abord ne sont finalement absolument pas stéréotypés. Au fur a mesure qu'on remonte le train avec l'équipe, plus l'intrigue se brouille et les rôles se mélanges.
    Évidement le tout peut paraitre incohérent sur un plan superficiel dans sa narration, pourtant c'est bien un descente au enfer du train et de ses occupants qui est décris au fil des minutes, rythmé par un structure vidéo-ludique, guidé par Namgoon qui ouvre le chemin vers chaque nouvelle épreuve alors que chacun va se dévoiler petit à petit.
    Presque onirique, seul la fin du voyage m'a un peu déçu.
    Un film à voir, l'esprit et les yeux bien ouvert.

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis
    Dr Gast

    Signaler ·

    · Modifié par Dr Gast (Voir l’historique des modifications)

      


    C'est de la série Z mais ça se prend au sérieux, donc c'est plutôt lourd.

    Trop d'invraisemblances dans le scénario du début à la fin.

    Par exemple, vu comme c'est présenté, les enfants doivent passer dans les wagons "Bar Strip-taese" pour aller à l'école maternelle... :laugh:

    La fin manque de sens, on dirait juste que la bande arrivait au bout alors il fallait finir vite :dry:

    Ah! On me rapporte à l'instant que le scénariste se serai suicidé pendant le tournage, de 3 balles dans la tête. Le corps à été découvert 2 semaines après le décès par un concierge externe, pendu dans les sous-sols du studio.

    2/10 seulement parce qu'il existe pire.

     

    A propos de l'article, c'est dommage que le synopsis aille jusqu'au générique. Ca peut gêner les lecteurs.

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis

  • Catégories

  • Films