Jump to content

L'histoire de Virginie


Guest Cbast

Recommended Posts

La Grande Guerre : Les bombes sont lancées... Les abris sont fermés...

25 juillet 2085: Vous sortez de votre abris (L'abris n°23) implanté à Houston dans l'état du Texas. Toutes les autres villes aux alentours sont pour la pluparts dévastées. La population qui se trouvait avec toi a utilisé le JEK pour rendre une zone fertile pour la ville. Tu va partir à l'exploration de ce monde post apocalyptique, tu choisis toutes tes actions ! Tu peux voyager seul, ou avec un autre joueur du forum. L'histoire va se créer en fonction de tes actions dans le jeu. Ton destin est intéractif...

Voici ton inventaire:


Stimpacks x3 Image IPB
Récupération: 12 points


Fusil de chasse Image IPB
Dommages causés de 5 à 12 points selon la distance et l\'endroit visé.


Munitions: x20 Image IPB


Dollars: 95 $ Image IPB


Nuka Cola x2 Image IPB
Récupération 3 points


Repas x2 Image IPB
Récupération 5 points

Et une boussole.



Tu regardes une derniere fois autour de toi...

Houston, l'une des villes les plus modernes des USA il y a 8 ans, la ville a bien changé, elle est maintenant composée plus que de gravats et de poussière...

Le soleil brille, il fait très chaud, tu regardes ta montre elle indique 15:34, c'est l'heure de partir...

Tu n'a pas encore de carte sur toi il va falloir que tu en trouve une.
Tu regardes ta boussole, dans quelle direction va tu partir ?
Nord, Sud, Est, Ouest ?


C'est à toi de jouer !
Ton destin est écrit... :)

Link to comment
Share on other sites

"Mais dans quelle aventure me suis-je embarquée ? Où aller ? Que faire ?"Bien sûr, je pourrais rester avec les autres Habitants de l'Abris à recréer une terre fertile pour y vivre. Il s'agirait aussi d'une forme d'aventure en fait. Mais j'ai préferé prétexter au Dirigeant la nécessité d'explorer un peu les alentours. En réalité, j'en avais assez de voir toujours les même têtes, les mêmes moutons dévoués qui n'attendent que les instructions du berger ou... de se faire manger par un loup...En parlant de loup... Le Dirigeant aurait peut-être mieux fait d'envoyer quelqu'un de plus costaud que moi explorer les environs... Mais quand je lui ai expliqué que le danger était faible et qu'il était mieux d'envoyer une jeune étudiante en géologie pour observer l'étendue des dégâts, l'évolution des roches, des végétaux et des animaux ainsi que de retrouver des resources utiles (nourriture, eau, source d'énergie, etc...), il m'a laissé partir en éxpédition.Evidement, j'ai minimisé le danger. Dieu sait ce que la guerre à laissé comme cicatrices ! Mais le Dirigeant ne sait pas résister à mon sourire et je le sais bien.Je regarde encore le contenu de mon inventaire. J'espère ne jamais avoir besoin de me servir de ce fusil de chasse. Encombrant, le Dirigeant a pourtant exigé pour que je sois armée. J'ai bien eu une instructions rapide pour son utilisation, mais son poids me dérange vraiment... A boire, à manger, ça c'est bon... Les stimpacks en cas d'accident... Je suis parée pour l'aventure ! Enfin, j'espère...Sans carte, toutefois, ça va être très dûr de se repérer... Ah, j'échangerais volontiers ce maudit fusil contre une carte ! Malheureusement, "le gouvernement n'a pas jugé utile d'équiper les abris d'un tel équipement"... Taratatsouin... Quand on est aussi c**, il ne faut pas s'étonner qu'on finit par se taper dessus... Bah, il faut travailler sa mémoire. Je me rappelle bien de Houston avant la guerre. Je vais partir à l'Est, en direction de Beaumont. A mi-chemin, je devrais trouver une rivière (comment s'appelle-t-elle déjà ?) que je vais remonter au Nord en direction de Dallas. En avant maintenant !

Link to comment
Share on other sites

Etant donné que personne ne continue mon histoire, je la continue toute seule... :(

Je sangle mon sac à dos, je porte mon fusil en bandouillère dans le dos. Et je me dirige vers l'Est. Houston est en décombre. Il y a des débris partout. La dernière fois que j'ai vu des images comme ça, c'était pendant mes cours d'histoire, en parlant de la seconde guerre mondiale. Mon dieu, mais qu'est-ce que ces gens ont du vivre...

Dans un sens c'est rassurant. A une telle destruction, certainement que rien n'a survécu...

En sortant de Houston, je jette un dernier coup d'oeil en arrière. Un dernier petit pincement au coeur.

A l'entrée de la ville, il y a le panneau de bienvenue qui me tourne le dos. Sur ce panneau il était écrit "Welcome to Houston". Quand j'arrive à sa hauteur, je regarde et... Le "Hou-" de Houston est tracé au spray rouge et il est écrit "Tomb-" et un 'e' est ajouté à la fin du nom de la ville. "Welcome to Tombstone", bienvenue à Pierre tombale... Je frémis... Qui a bien pu écrire ça ? Mon estomac se noue à la question suivante... Quand celà a-t-il été écrit ???

"Calme-toi Virginie, calme-toi..." Celà a certainement été écrit peu après les premières bombes. Les Etats-Unis n'avaient pa encore été ravagé et comme tout homme valide a été mobilisé pour la guerre, les grandes villes ont sombrée dans l'anarchie et une bande de jeune s'est amusé à faire cette plaisanterie.

Mon estomac se noue encore... Pauvres enfants... Une larme apparait au coin de mon oeil. Je l'essuye et me retourne. Je pars vers l'Est. La journée arrive à sa fin, mais je veux encore marcher un bon bout de la nuit. Marcher, arrêter de penser et avancer...
Link to comment
Share on other sites

Désolé Virginie, ça tourne un peu au ralenti ces temps si, mais tout devrait rentrer dans l'ordre dans les jours qui viennent. En fait je ne suis pas maitre du jeu, les mdj sont HawK-EyE, et Seb, HawK-EyE poste deja pour quelques histoires mais Seb à des problèmes internet donc je suis obligé de le remplacer et avec le boulot c'est pas facile.Je posterai la suite de ton histoire ce soir, lorsque Seb aura récupéré internet, le jeu fonctionnera beaucoup mieux.:wink:

Link to comment
Share on other sites

Adhérent

Merci de ton soutien Virginie, ne t'en fait pas personne ne t'oublie mais comme tu vois les débuts sont un peu chaotiques. J'ai énormément de travail et je sais que Seb doit être en train de rager de pas pouvoir se connecter...J'espère que tu saura etre patiente car tes débuts sont très prometteurs et je peux t'assurer que tu ne sera pas décue par ce qui va t'arriver :D

Link to comment
Share on other sites

...De longues minutes passent, le soleil est maintenant complètement couché, le froid commence à se faire ressentir, le froid et la faim... Tu commences à avoir sérieusement mal au ventre..."Non, je mangerais dans quelques heures, il faut que j'économise !!!" te dis tu. Une bonne heure passe, et soudain, loin devant toi, tu aperçois enfin des formes, c'est apparement une petite maison, avec une longue chose devant... Tu décides d'aller voir ce que c'est, et dans la logique des choses plus tu t'approches, plus ta vision te montre de nouveaux elements, à coté de la maison, la longue forme est en fait une voiture garée, il y a aussi des pompes à essence qui font très "rétro" !Que fait tu ?

Link to comment
Share on other sites

Evidement, pendant un instant, je me dis "Chouette, une voiture !". Mais comment pourrait-elle fonctionner après tout ce temps ? Et après toutes ces bombes...Mon estomac se noue. D'instinct, je prend mon fusil. "Calme-toi, Virginie, calme-toi..." J'inspire un bon coup et expire par la bouche. Je garde mon fusil à portée de main et m'approche discrètement de la maison. Je ne sais pas pourquoi je me fais si discrète, après tout, il ne peut pas y avoir de survivants à la guerre ! Peu importe, je m'approche de la maison à pas de loup, dans un angle mort par rapport aux fenêtres.Je passe près de la voiture. Elle a l'air en bon état ! Bah, j'y regarderai de plus près après. Pour commencer, être sûre d'être bien seule. Mais qu'est-ce que je dis ? Bien sûre que je suis seule !!!La pompe à essence aussi à l'aire en bon état... A part la rouille, la poussière... Des cageots se trouvent près de la pompe, plein de débris. Je suis à quelques pas de la maison et j'entends comme un battement régulier. Quel est ce bruit ? Oh, mon dieu, c'est mon propre coeur que j'entends battre ! C'est comme s'il allait bondir hors de ma cage toraxique ! "Calme-toi, Virginie... Voilà..." et je franchis les quelques pas qui me restait jusqu'à la maison.

Link to comment
Share on other sites

Salut, me revoila pret à reprendre du service apres de long mois d'absence...!

Tu t'avances de plus en plus vers cette fameuse maison. Est-elle abandonnée, te dis-tu ? Bah, après cette catastrophe nucléaire, bien sur qu'il y a de grande chance que la maison soit abandonnée, qui aurait put survivre après un tel désastre ?... il faudrait s'appeler Superman pour pouvoir y survivre.

Enfin... Cette porte si abimée par le temps te semble te parait si facile à l'enfoncer.
Mais la méfiance te prend le dessus, te ragarde encore de droite à gauche pour voir si il n'a point forme de vie autour de toi.
"Oh la la ! que je suis parano !, te dis-tu, rentrons dans cette maudite barraque !"

Tu touche la poignée de cette porte et tu t'aprete à l'ouvrir, tu la ouvre toute doucement et puis la viens un bruit terrible.

*CRAC !!*

Tu fais un bond en arrière, tu vois devant toi la porte qui s'éffondre toute seule, elle s'abat sur le sol violemment et une nuée de poussière apparait.
Ha la la ! Pour une vieille barraque, c'est une vieille barraque !

Ca y est, tu franchis à présent l'entré, il fait noir, si obscure que tu ne distinque à peine devant toi...
Soudain, un bruit se fait retentir. Un bruit sourd, qui vient surement du sol. Tu a du mal à déterminer de qui ou de quoi provient ce bruit, ce bruit de gratemment si étrange... Oui, on dirait qu'on gratte le parquet du sol

Tu réentends des bruits sourds et irréguliers. Ce sont cette fois-ci les battement de ton propore coeur.

Tu continue à explorer la pièce ou tu veux repartir ?
Link to comment
Share on other sites

"Calme-toi, Virginie, calme-toi..." Voilà, ça va mieux...Je me met à explorer la pièce. J'espère y trouver quelquechose d'utile. Une carte, par exemple, tiens ! Ou les clés de la voiture, dehors... On peut rêver après tout !Les quelques meubles à l'intérieur de cette bicoque sont dans le même état que la maison : prêts à s'éfondrer. Je n'y vois pas très clair. Il fait nuit noir dehors et c'est le clair de lune filtré par les fenêtres sales qui me dirige. Une lampe de poche ? ça aussi ça aurait pu être utile... Pourquoi on ne m'en a pas donné à l'abris ? Je n'en sais rien... Peut-être que je vais trouver quelquechose...Je sens aussi la fatigue prendre le dessus. Mes yeux se ferment tout seul. Je dois rester éveillée. Il faut que je me refasse peur ! Au moins, je n'étais pas fatiguée... Si je trouve un bon matelas, je m'installe pour la nuit (ou ce qu'il en reste). Sinon, j'irai m'installer dans la voiture, sur la banquette arrière. Mais d'abord, explorons ce qu'on peut dans cette vieille maison.

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

Ta curiosité t'incite à explorer cette vieille maison abandonnée. Tu regardes autour de toi et tu distingues à peine les meubles. Tu te fis seleument à la mince lumière du claire de lune.Tu t'approches vers un meuble qui ressemble plutot à un vieille étagere, couvert de poussière, rongé par des termites.En posant ta main sur la premiere planche, tu sens de la papeterie, ayant la forme de magazines. "Que de divers choses..." Te dis tu.Tu explores la deuxième planche, tu sens d'autres objets comme... des clés de contacts et une clé de réparation.Voila quelques chose qui pourraient faire ton bonheur, une clé de contact qui tombe du ciel et il y a une voiture qui t'attend dehors ! Si c'est pas de la chance ca ! Mais encore faudrait-il que tu saches bricoler...Tout en restant positive, tu continu à fouiller d'autres meubles, tu ragardes ce qu'il y a sur la petite table située devant un vieux fauteuil, rien d'interraissant, que de la poussière.Tu continue à chercher, et la il y a un vieux lit qui se dresse devant toi: "enfin du repos", te dis-tu.Tu commences à t'assoir pour te reposer un petit peu, et puis un mouvement brutal te surprant, tu n'a meme pas eut le temps de voir ce qui se passait que tu te retrouve d'un seul coup allongée à meme le sol sur le matelas, avec dessous toi le lit qui à cédé.Le sommier ne fesait pas le poids...Suite à cette chute brutale, tu réentends des bruits de grattement qui deviennent de plus en plus inquietant.Que fait-tu ?

Link to comment
Share on other sites

"Mais qu'est-ce que c'est que ces grattements ?"ça y est... Mon coeur s'emballe à nouveau. Moi qui avait le sommeil et un lit, me voilà de nouveau complètement éveillée ! Je dégluttis. Je prends mon fusil et je vérifie qu'il est bien chargé. Je ne veux pourtant pas m'en servir ! Je reste aussi silencieuse que possible et je cherche d'où viennent ces grattements."Grat, grat, grat"Je colle mon oreille contre le sol. Je m'aventure près d'une fenêtre. Je m'approche de la porte de la pièce. Je ne parviens pas à distinguer d'où vient ce bruit ! Il semble venir de partout et de nul part."Grat, grat, grat"Puis plus rien ! Je ne bouge plus. Je reste alerte, attentive au moindre son. Je respire à peine et pourtant je n'entend que mon souffle ! Tiens, il pleut ? Non, c'est une goutte de sueur froide qui perle sur mon front..."Grat, grat, grat"ça recommence ! Mais c'est plus fort, plus distinct cette fois... Mais d'où vient ce son ? Qu'est-ce que c'est ? Une bête qui gratte ? Ce n'est pas possible... A part quelques bactéries et quelques insectes, rien n'a pu survivre à l'apocalypse. Un robot peut-être ? Sans entretien, il n'aurait pu survivre non plus... Mais alors quoi ? Je recule dans un coin de la pièce, loin de la porte et de la fenêtre. Je braque mon fusil en direction de la porte. J'ai peur ! Mais je ne dois pas avoir peur. Car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale...Je retrouve un semblant de calme. Quel est ce bruit ? D'où vient-il ???

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

Restant debout, le fusil braqué à la main, tu restes attentive sur ce bruit de grattement. "Grat grat grat" Ce bruit se rapproche de plus en plus, vers ta direction. Le fusil toujours braqué à la main, tu t'apprete à tirer si il y a un probleme. Ce bruit de grattement s'accompagne avec un autre bruit, un bruit du grincement qui est le plancher, encore en etat malgré la vieillesse. Poc poc poc poc poc poc.... Une bete surgie dans le noir. tu vois d'abort des yeux rouges et puis la créature entiere. Elle passe entre tes jambes et elle file à l'exterieur. "Haaaa" Te dit-tu d'un air effrayé." Ce n'est qu'un rat ! Mais qu'il est gros!!" Oui, c'était bel et bien un rat, si seleument ce n'était que ca. Parce que le rat que tu as vu était d'une grosseur impressionnante, on aurait dit presque un...rat-cochon, ou quelque chose dans le genre. Il faudra à présent se méfier de toutes ces bêtes bizarres. La radioactivitée, qu'a-t-elle bien pu faire à la nature !Quel monde bizarre, pire qu'avant la guerre. Tu peux maintenant te reposer ou bien voir ce que tu peux faire de cette voiture qui t'attend dehors. Que fais-tu ?

Link to comment
Share on other sites

Quelle monstruosité !Non, je ne peux pas dormir là... Autrefois, les rats étaient vecteurs de maladies. Mais là, en plus, je ne sais pas ce que un gros rat comme ça ferait de moi ! C'est que ça doit manger, une telle bestiole...Je vais m'occuper de la voiture. Sans trop y croire, je prend les clés et me dirige vers la voiture. Il faut que je la fasse démarrer. Il faut que je vérifie le niveau d'essence et que je fasse le plein si nécessaire. Il faut que je parte loin d'ici. Je me reposerai plus tard, dans la voiture...Je reste sur mes gardes. Où est passé le rat ? Je me dirige vers la sortie, le fusil pointé en avant, à pas rapide. Mes ouies sont tendues, je suis prête à bondir au moindre bruit. Mais tout ce que j'entend, c'est ma propre respiration, halletante, lourde. Je sens mon propre souffle humide me caresser le visage.Les cicatrices de la guerre sont monstrueuses. Mais comment a-t-on pu en arriver là ? Le temps de l'humanité est-il passé ? L'Apocalypse annoncé a-t-elle eu lieu ? Une nouvelle forme de vie est-elle en train de prendre le dessus ? Mère Nature aura toujours le dernier mot... Mais que va-t-elle enfanter cette fois ?

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

En sortant de la petite maison, tu te diriges vers la voiture.Tu ne sais pas si elle est en état de fonctionner. Un moindre petit ronronnement du moteur ferait preuve d'une tel vivacité dans ce nouveau monde si étrange et mort.Tu rentres à l'interieur, tu inseres la clé de contact et tu la tournes plusieurs fois: il ne se passe rien..."Pourvu que ca marche" Te-dit tu, en ayant tout de meme l'air si pessimiste.Tu tournes encore la clé quand soudain tu entends un bruit sourd, provenant du moteur sans doute. Le moteur fait un bruit si silencieux qu'on aurait dit des pales de ventilateurs qui tournent.Le moteur s'est mit en marche ? Dans ce cas, il y aurait un peu d'essence pour partir !Que fait-tu ?

Link to comment
Share on other sites

Mon coeur frémit au bourdonnement silencieux du moteur ! Il faut que je fasse le plein... Je coupe le moteur et me dirige vers les pompes à essence avoisinates. Il y a quatre pompes. Sur l'une, il y a marqué "essence de colza transgénique". Elle a une espèce de long tuyau souple à la peinture efritée qui se termine par un tube métallique coudé avec une poignée. Sur la suivante, "H2", le tuyau est plus large et se termine par un simple anneau métallique. Sur la troisième, il n'y a rien d'écrit. Une simple fleur à 3 pétales orne un tuyau moins souple qui se termine par de grosses tuyaux. Sur la dernière, marquée "Elerium 115", il y a des taches phosphorescentes."J'aime bien les fleurs", me dis-je en prennant le tuyau à la fleur aux trois pétales. En me dirigeant vers l'auto, je remarque que de toutes manières, c'est le seul embout qui joue avec l'espèce de connecteur qu'il y a sur le côté de la voiture. J'enfiche le tuyau, je presse le bouton et... rien.J'entend le vent soufflé derrière moi. Je jette encore un oeil autour de moi. Près des pompes à essence, il y a une espèce de quatrième pompe sans tuyau. Juste quelques fentes et quelques boutons sur sa face avant. J'ai bien compris qu'il s'agit là d'une pompe à fric..."T'as pas d'argent, t'as rien !" Super, la mentalité des gens d'avant... Une fois encore, je me fais la réflexion que cette espèce ne pouvait être que condamnée à disparaître... Avec pareille mentalité !Sur le pied de la pompe à fric, je vois une espèce de tiroir fermé avec une serrure. En 3 coups de crosse de fusil, je défonce le tiroir qui tombe en avant et un tas de billets tombe par terre. J'en ramasse quelques uns que j'insère dans la pompe. Des numéros s'affichent, sur la pompe à fric puis la pompe à essence. Des lumières clignotent, A nouveau un bruit de ventilateur se fait entendre mais de la pompe à présent. Je souris.Après quelques instants, un petit bruit de cloche rententit et le bruit de ventilateur s'arrête. Je débranche la pompe et rentre à nouveau dans l'auto. Je renclenche le moteur qui démarre au quart de tour cette fois et le vombrissement des ventilateurs me fait frémir à nouveau.J'analyse le tableau de bord de la voiture, ses boutons, ses indicateurs... Je vois deux pédales au fond du plancher. Du pied j'enfonce la première. Rien ne se passe... Avec la deuxième, la voiture se met soudain à accélerer ! Je m'agrippe au volant et relâche la pédale. La voiture ralentit. Quand je represse sur la première, elle s'arrête tout d'un coup, me projetant en avant. Je manque de m'écraser contre la pare-brise. Ah, pourquoi on nous a donné des cours inutiles à l'abris... On a bien parlé des voiture en archéologie, mais pourquoi ne nous a-t-on jamais appris à en conduire une !Bah, en avant pour l'aventure ! En direction de l'Est toujours ! Le premier cours d'eau que je croise, je le remonte en amont ! Mais pour commencer, m'éloigner de cette maison hanté de cet horrible rat-cochon et m'arrêter quelque part pour dormir un peu...

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

Avoir un volant à porté de main te fesaid tellement rever durant ton séjour dans l'abri, mais alors pouvoir la conduire devient innimaginable, c'était comme un fait utopique. Comme quoi, ce monde actuel garde quelques faits exploitables, comme dans le bon vieux temps.Tu avances à présent, il faut dire que, tu a tendance à pédaler dans la semoule, en ce qui concerne le controle de la voiture, mais tu fini par vite t'y habituer, apres ces quelques minutes de cours "d'auto-autoécole".:pfft: Elle roule, mais à quelle vitesse ! Tu vois le compteur Kilométrique, toujours intact. Le compteur Km "electroionique" (Quelle avancée technoloqique !!) n'affiche pas plus de 25Km/h. "Bah c'est mieux que rien", te dit-tu.Cependant, tu entends comme un vombrissemnt violent, provenant du moteur. Les pressions hydroliques des 4 roues motrices ne semblent point synchronisées, et pour finir, tu sens de petites vibrations au niveau du plancher.Mais elle a l'air de tenir le coup...Cela fait déjà plus de 3 heures que tu roules sans t'arreter quand soudain veint un bruit de soufflement irrégulier au niveau du régulateur. Sans doute un défault de ceci ?Que fait-tu ?

Link to comment
Share on other sites

Finalement, voyagé en voiture n'est pas aussi trépidant que ça... :( Bon, c'est quand même moins fatiguant ! Mais le comportement de cette voiture est louche. Je m'arrête, quelque part, dans le désert. Je sors de la voiture pour inspecter le moteur. Je n'y connais pas grand chose en mécanique automobile, mais ça ne peut pas être si compliqué que ça !Dehors, il fait noir et froid... J'entend le vent sifflé dans mes oreilles. Il semble me murmurer des mots, tantôt doux, tantôt inquiétant. "WiiiiIIIIiiiiiIIIIiiiiisssssshhh..." Comme une douce berceuse, il me rappelle que je suis fatiguée... Très fatiguée ! J'ai eu une dure journée aujourd'hui. Il faut que je me repose.Je m'installe sur la banquette arrière et je ferme toutes les portes. Le moteur a tellement chauffé qu'il fait bon à l'intérieur de la voiture. Je regarderai ce qui ne joue pas demain...Evidement, en quittant l'abris, il faisait chaud et je ne suis partie que légèrement vêtue. Je n'ai pas de couverture, ni rien pour me réchauffer. Pour le moment l'intérieur de la voiture est bon tiède, mais elle va vite se refroidir... Bah, J'ignore l'heure qu'il est, mais le matin devrait bientôt venir. Je n'aurai pas le temps d'avoir froid que la lumière du soleil transformera cette carlingue en sauna !J'enlève mes chaussures et ma jacquette dont les boutons m'incommode et je l'utilise comme coussin. Je m'installe confortablement sur la banquette.J'entend le vent taper sur la voiture. Il continue à siffler, il continue à m'appeller... La voiture faisant office de caisse de raisonnance, le sifflement devient plus rauque. "MuuuUUUuuaaaaAAAAAAA" Le vent m'appelle... "DiiiIIIiiiiiiIIIIIIiiiiiiib..." Le vent devient voix. Il m'appelle. Je dois répondre. Dehors, c'est le désert... Pas une goutte d'eau... L'eau, c'est la vie... Mais l'eau, c'est aussi la mort ! Des images se forment dans ma tête. Je vois le désert... Du sable à perte de vue ! Je vois une grande destinée devant moi... Une petite senteur de cannelle vient chatouiller mes narines. L'eau peut mener à la destruction. Le vieille homme du désert me parle tel un prophète. La végétation pousse, couvre le désert. Celà ne doit pas arriver ! Et qu'est-ce que c'est que cette odeur de cannelle ??? Une grande destinée... Une mutation... Un humain qui se transforme... Pour accéder à l'immortalité ! Non, pour sauver le désert... Violence, sang, mort... Comment éviter celà ? Celà est-il inévitable ? Je vois des gens dans le désert... Cette senteur de cannelle est omniprésente... je vois une gueule énorme ! L'haleine du monstre sent la cannelle ! A la place des dents, il a des couteaux !Puis plus rien... Je me réveille en sueur. Je suis encore toute secouée ! Le jour est déjà levé depuis un bon moment. Il doit être 10h - 10h30 d'après la position du soleil. mais quel rêve horrible ! Et cette mutation... Quelle horreur... Heureusement, tout ça n'était qu'un cauchemard ! Les mutants n'existent pas...

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

"Quelle étrange reve", tu dis-tu.Tu décides de reprendre le cap mais tu aimerais, avant de partir, verifier ce qui se passe dans le moteur.Tu ouvre le l'avant et tu apercoit une tonne de fils qui s'entregoinent, avec quelques piles à fusion nuclaire qui permettent d'alimenter l'energie de la voiture.Tu vois aussi le régulateur, qui pourrait etre source de tous problemes mécaniques. En t'approchant d'un peu plus pret, tu constates que le rebort a fondu, tu touches le régulateur, il est encore en surchauffe.Manque de cellules energetiques ? tu l'ignores, et tu aimerais bien en avoir sur toi pour alimenter la voiture, qui peut en etre l'origine de ce probleme techniques.Tu attends encore un petit peu, le temps que le régulateur se refroidisse.Voila déjà 1 heure que tu attends et le régulateur à se met à refroidir progressivement.Tu recuperes tes affaires et tu demarres.Elle demarre toujours avec difficultés mais elle fini par repartir.Tu n'a eut le temps de rouler qu'1/2 heure que le moteur se met à faire des étincelles, avec de la fumée qui envahie le pare-brise.Que se passe t-il encore ?Que fait-tu ?

Link to comment
Share on other sites

"Ah, j'aimerais bien être au bord d'une route à fort trafique... Certainement qu'un gentlman s'arrêterais pour m'aider !"Bref, je ne suis pas au bord d'une route à fort trafique, mais seule dans le désert... Quelquechose cloche grave avec ce moteur ! Je m'arrête, je coupe le moteur et je regarde encore une fois dans le capot de la machine. Le régulateurs est bouillant ! Il émet une lueure rouge. ça doit être ça le problème. Je viens de recharger les cellules. ça ne peut pas être ça le problème ! A moins que la pompe avait un problème elle-même... Bah, je ne peux pas continuer avec cette bécane ! Il faut que je trouve un régulateur de rechange... Et des cellules à énergie supplémentaires... Si seulement il y avait une abris dans les parages !Je récupère les clés du véhicule te je regarde autour de moi. Du sable à perte de vue... Partout, partout ! C'est déprimant... Pas une abris, rien... Il faut que je continue pourtant.Il est bientôt midi et il fait très chaud. Je dois continuer. Je ne peux pas attendre ici et me laisser mourir. Je prend ma boussole pour continuer et je regarde la direction qu'elle indique. Je réfléchis... Beaumont ! Je dois aller à Beaumont... Peut-être qu'il y a un abris !? A défaut d'abris, Il y aura bien des maisons, des ruines, quelquechose... Je vais bien y trouver quelquechose pour m'aider ! Je réfléchis encore. Beaumont doit bien être à 120 km à l'Est de Houston. Depuis hier, j'ai marché 5 bonnes heures à 5 km/h. Puis j'ai roulé à 25 km/h pendant 3 heures. Ce matin, encore une demi-heure à 25 km/h. Je dois bien avoir fait 110 km ! Comme j'étais toujours pointé à l'Est, je dois être toute proche de Beaumont !Je retrouve mon courage et mon moral ! 2 heures de marches et j'arrive à Beaumont ! En avant ! Cap à l'Est !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Guest Cbast

En avant pour Beaumont, encore 2 heures de marches sans compter les imprévus et 120km à parcourir.Cela fait environ 1h30 que tu marches sans t'arreter, tu esperes qu'il y ait un moindre espoire de vie et si possible quelques cellules energetique ou un nouveau régulateur pour faire refonctionner la voiture.Tu marches toujours, et la ville ne doit plus etre très loins à présent. Tu regarde attentivement devant toi, tu reste concentrée sur ta trajectoire.Tu apercois soudain un silouhette, elle est alongée à meme le sol. C'est une forme humaine mais sans connaissance apparement. Est-elle morte ? Elle est située à 150m environ Que fait-tu ?

Link to comment
Share on other sites

C'est étrange... Une victime de la guerre aurait du être dévorée depuis longtemps ! Soit c'est un cadavre "récent", ou une personne endormie... Dans les deux cas, cette personne aurait survécue à la guerre ?!? étrange...Ou alors ? Non... Je n'ose même pas imaginer ce que donnerait la mutation d'un humain comme le rat-cochon que j'ai vue hier ! Qu'est-ce que me réserve encore cette terre devastée ? Je pense encore à mon rêve... La mutation... Elle est nécessaire pour la sauvegarde de l'espèce... Non, n'y pensons plus ! Ce n'est qu'un mauvais rêve...Je m'approche gentiment de ce corps inanimé. J'ai peur. Je ne dois pas avoir peur ! Nerveusement, je me cramponne à mon fusil. J'observe ce corps. Dans quel état est-il ? Mort ? Vivant ? Si j'arrive à m'en approcher suffisament, je lui donnerai un petit coup de crosse pour voir s'il bouge.

Link to comment
Share on other sites

Guest Cbast

Cette personne immobile, par terre, te semble à premiere vue sans connaissance, voir sans vie.En fesant quelques pas de plus, tes doutes commencent à se confirmer: en effet, cette personne est bel et bien sans vie. Pas étonnant, il ne lui reste plus que ses vetements sur les os, et décharnue par le temps.Mais qu'est-ce qui a bien pu le rendre comme ca ?Mort de soif ?A t'il été tué ? Dans ce cas la, par qui ?...ou par quoi ?D'après ses habits, cette personne était apparement un garde d'élite ou un avanturier, ou quelque chose dans le genre.Tu vois une petite sacoche enroulé autour de lui.Que fais-tu, veus-tu l'examiner ?

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...