Jump to content
×
×
  • Create New...

Hiroshima

Rate this topic


Recommended Posts

Aujourd'hui nous célébrons un sinistre anniversaire, celui de l'explosion de Little Boy à 580 mètres au-dessus de la ville d'Hiroshima.

Le résultat :

pan2.thumb.jpg.af5fd0e1308ba69fc25a6a6e7

A écouter :

 09 Little Boy.mp3

 

A lire :

Ils allaient sans crainte dans le matin chaud
Vaquant sans soupçon aux labeurs quotidiens
L'air brûlant stagnait et sous le soleil
La température montait sans réserve
Ils marchaient tranquilles, travaux ordinaires
Ils oeuvraient sans cesse en attendant
Une issue prochaine à cette guerre sans fin
Qui leur volait fils, maris et parents
Jours et nuits rythmés par les cris des sirènes
Alertes inconséquentes la ville restait vierge
Préservée des nuées incendiaires
Qui brutales ravageaient le pays entier
Canicule matinale le soleil, l'air chaud
Ralentissent leurs gestes brise anesthésique
La sueur s'unit à la poussière
Et ruisselle sur leur corps complaisant
Journée anodine, moment trop commun
Je vois dans le ciel un avion qui luit
Ange métallisé dans l'azure bienveillant
Le ciel m'éblouit, ronronnent les moteurs
Un parachute s'ouvre, il s'approche sans hâte
Un papillon gauche qui oscille désinvolte
Lentement il tombe, saluant la ville
De ses ailes tendues aux allures rassurantes.

 

Edited by jello44
Link to post
Share on other sites

Beau poème, après vérification dans google, quelle ne fut pas ma surprise  de découvrir que l'auteur (ou les auteurs) de ce texte n'est autre que Ludwig von 88!

Oui, on peut être Punk ET poète!

Sinon, à voir sur le sujet une soirée thema d'Arte de mardi dernier, consacré à la bombe (je n'ai pas encore eu le temps de la voir mais on peut faire confiance à Arte).

Link to post
Share on other sites

Je précise que le titre little boy original, issu de l'album Iroshima, est aussi de Ludwig, repris ici par Cellule X.

Je salue au passage Karim Berrouka qui est l'auteur de ces textes.

Link to post
Share on other sites

C'était une bien sinistre date en effet. 

Quelques anecdotes du site se coucher mois bête que j'avais lu à un moment sur ce sujet et qui m'ont marqué, j'en profite pour les partagés avec vous :

La seconde bombe atomique larguée sur le Japon en 1945 n'était pas prévue pour Nagasaki. C'est la ville de Kokura qui était la cible, mais du fait d'une mauvaise visibilité (nuage et fumées), c'est le second objectif qui fut choisi par les pilotes du bombardier. Kokura l'avait déjà échappé belle 3 jours avant, car elle était l'objectif secondaire en cas d'impossibilité de bombarder Hiroshima.

- Peu avant le bombardement d'Hiroshima et Nagasaki, les États-Unis larguèrent des millions de tracts sur le Japon exhortant les habitants de 35 villes à les fuir, car elles pourraient être détruites en raison de leurs installations militaires. L'opération fut renouvelée le 8 août 1945 pour informer qu'Hiroshima avait été détruite. Les tracts demandaient aux Japonais de faire pression sur leurs dirigeants pour que le Japon capitule, faute de quoi l'arme serait à nouveau utilisée.

Les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki auraient peut-être pu être évités sans une erreur de traduction. En effet, en réponse à l'ultimatum des Alliés exigeant des forces japonaises la reddition, le terme "Mokusatsu" fut employé par le premier ministre Japonais, signifiant qu'il en prenait note mais qu'il ne ferait pas de commentaire. Mais ce terme peut avoir plusieurs sens, et c'est le sens "d'aller vous faire voir" qui fut relayé par la presse.

D'après l'Association des Traducteurs Littéraires de France, Suzuki aurait voulu signifier qu'il avait entendu l'ultimatum, qu'il en prenait note, mais qu'il ne ferait pas de commentaire. Or, la traduction des agences de presse internationales relate que le gouvernement Japonais traite l'ultimatum avec tellement de mépris qu'il ne daigne même pas y répondre. 10 jours plus tard, Hiroshima était bombardée.

- Little Boy, la bombe atomique qui fut lâchée sur Hiroshima ne toucha jamais le sol japonais. Elle explosa bien avant l'impact, à 580 mètres d'altitude au-dessus de l'hôpital Shima. Il ne s'agissait pas d'un dysfonctionnement, mais d'une technique utilisée par les Américains pour assurer un maximum de victimes avec la boule de feu et le souffle produits par la bombe.

En altitude aucun obstacle ne vint freiner la force destructrice de la bombe qui en plus d'une énorme bulle de gaz incandescent, au rayonnement thermique mortel, libéra des vents de 300 à 800 km/h qui dévastèrent tout sur leurs passages.

- Tsutomu Yamaguchi était un japonais à la fois chanceux et malheureux : il fut la seule personne reconnue officiellement à avoir survécu aux deux bombardements atomiques de 1945. Il était à Hiroshima pour affaires le 6 août 1945, jour du bombardement atomique et gravement brulé, il retourna le lendemain chez lui à Nagasaki, qui fut bombardée 2 jours plus tard, le 9 août 1945. Il est décédé en début d'année 2010.

A prendre avec plus ou moins de pincettes en fonction des source citées sur le site.

 

Bonne journée! 

Link to post
Share on other sites

Tsutomu Yamaguchi était un japonais à la fois chanceux et malheureux : il fut la seule personne reconnue officiellement à avoir survécu aux deux bombardements atomiques de 1945. Il était à Hiroshima pour affaires le 6 août 1945, jour du bombardement atomique et gravement brulé, il retourna le lendemain chez lui à Nagasaki, qui fut bombardée 2 jours plus tard, le 9 août 1945. Il est décédé en début d'année 2010.

Quand c'est pas ton heure, c'est pas ton heure !

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.