Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Mon nom est Eric. Je suis un technicien qui est parti de son Maine natal pour découvrir que l'herbe n'est pas plus verte dans le reste des Wastelands. Je me décide à écrire ces fait car je le peux encore et que j'ai envie de laisser quelque chose derrière moi.

 

Comme je l'ai déjà dit, je suis, ou plutôt, j'étais technicien. J'ai grandi dans les ruines de Portland, dans le Maine, au nord-est de l'ancienne Amérique. J'y ai appris comment démonter et réparer toutes sortes de choses qui prennent plus de valeur quand elles fonctionnent. J'ai la trentaine passée, et je suis seul. Pas de clan, pas de compagne ni de descendance. Avec un autre mec, on a réussi à retaper un vieux blindé de l'armée et on a pu voyager ensemble jusqu'à St George, dans l'Utah. Là-bas, des troufions de la RNC nous ont confisqué le blindé en prétextant que c'était la propriété de la RNC. Il y a eu embrouille, le pote est mort et moi, j'ai passé 6 semaines au trou pour avoir refusé de me faire voler. Monde de merde!

 

Quoi qu'il en soit, je m'en suis sorti et ai continué ma route avec une caravane marchande en direction de Palm Gardens. Un petit bled minable au sud de "New Vegas". Vegas, les livres parlent de cet endroit comme s'il incarnait tout ce qu'il y a de bon comme de mauvais dans les excès de l'Homme avant la Guerre. Aujourd'hui il ne s'y trouve que quelques groupes qui tentent de redorer le blason de cette ville de stupre et de luxure.

 

Arrivé à Palm Gardens, je suis allé dans le premier bar que j'ai trouvé et y ait décroché des merdes à réparer. Tout juste de quoi me payer de quoi survivre. J'ai finalement appris qu'un boulot bien payé recherchait travailleurs à Hawkeye. J'y suis donc allé et y ai rencontré deux types. L'un s'appelle Eli et l'autre Jack. Eli est comme moi, il a le gout des vielles technologies et aime bricoler, s'occuper les mains. Il a aussi un vice, ce type vendrait sa mère pour des clopes d'avant-guerre. L'autre, Jack, est étrange. Il porte une tenue de la RNC mais ne présente pas les caractéristiques de ces empaffés. Il est jeune et à l'air naïf, mais n'est pas bien méchant.

 

Nous sommes allés tous les trois au bar, après s'être échangé des politesses, histoire d'en savoir plus sur ce fameux boulot. C'est finalement chez le shérif, si on peut appeler une ordure pareille un shérif, que nous trouverons notre boulot. 10000 caps pour arriver et tenir une position dans un bled pas trop loin. 3000 payées d'avance.

 

Putain je le savais. Ce bouffon nous a baisés dès le départ, le mec nous dit, vous avez 4 jours pour faire le job et il vous faut environ 5 jours pour y aller. Tant pis, on prend la thune et tente le tout pour le tout, après tout, il faut bien bouffer, les deux autres sont d'accord avec moi, enfin, je crois, Eli s’est barré et est retourné vers le bar.

 

La recherche de boulot étant terminée, nous sommes retournés, jack et moi, au bar pour retrouver Eli mais nous sommes tombés de bien haut. Eli était en face du bar, dans une tente qui sert de temple lié à un culte pour le moins tordu. Des filles qui se torturent à tour de rôle. Jack n’a pas pu s’empêcher d’intervenir et a failli nous causer de gros problèmes mais nous avons pu partir et j’ai réussi à limiter la casse. Les deux autres sont interdits de passage dans ce bled mais je pourrais passer pour récupérer la prime pour le boulot. Il est pas con ce barman, il sait le pouvoir qu’il peut exercer sur cette ville et sais se faire respecter.

 

Bref, nous voilà partis vers notre destination. Le soir approchant rapidement, accompagné d’une tempête de sable, je commençais à fouiller mon sac pour sortir une tente pour passer la nuit mais jack s’est vautré en trébuchant sur ce qui semblait être l’entré d’un abri souterrain. Nous y sommes donc entrés. Un couloir, pas très grand avec une de ces portes d’abri comme celles de chez Vault Tec, mais sans pupitre de commande ni numéro. Après plusieurs essais pour ouvrir la porte, Jack a remarqué un globe noir au plafond et j’ai tout de suite compris que c’était une caméra. On nous observait. La porte s’est finalement ouverte et à partir de là, c’est le noir complet. Je ne me souviens de rien. Les autres m’ont dit que nous avons été faits prisonniers, que j’ai été torturé et qu’on nous a relâchés pour voir si nous allions pouvoir nous en sortir. Ce que mes deux compagnons ont pu gérer avec un type dans le coltar.

 

A mon réveil, nous étions de nouveau dehors, des capsules d’évacuations, comme celles des avions, étaient au sol, ouvertes et des caisses sont tombées de nulle part. Avec nos affaires à l’intérieur. Le truc bizarre, c’est que je me suis mis à entendre une voix dans mon oreille droite sans distinguer la personne qui me parlait. Les autres m’ont pris pour un dingue mais la voix m’a expliqué comment utilisé ce que je crois être une radio implantée dans mon oreille.

 

Ce qui est étrange, c’est que les seuls à ma connaissance à avoir ce genre de technologie sont les gens de l’Institut. Une espèce de croque mitaine qui existe sur la côte est et dont on parle aux gamins pour qu’ils soient sages… Bref, je me concentrerai là-dessus plus tard, il nous faut dormir et avancer.

 

Le lendemain, nous avons repris la route dans une autre direction et avons trouvé Forave. Un aéroport militaire d’avant-guerre occupée par des Raiders. Ils nous ont laissé entrer en échange de quelques Caps. Nous y avons trouvé des véhicules en état de marche et surtout un mec qui bricolait un vieux blindé. Eli et moi l’avons aidé à le remettre en état en échange d’une bagnole et avons été voir pour faire quelques emplettes au comptoir du coin.

 

Le seul truc notable et la mort d’un mec tatoué Sujet JM qui disait des trucs que je n’ai pas compris avec la distance.

 

Nous sommes repartis, non sans difficultés avec la voiture que nous a refilé le réparateur des Raiders et avons causés quelques menus dégâts en défonçant leur clôture et en tuant au passage un esclave crucifié.

 

Peut-être une heure après, nous sommes arrivés devant un petit pont gardé par une goule dans les marais. Le type nous a demandé gentiment avec sa minigun de le suivre à son village. Une fois arrivés au fameux village, leur chef avait à peine commencé à nous expliquer ce qu’il nous voulait qu’un hurlement à vous vriller les tympans a retenti en s’approchant rapidement.

 

Nous avons vite compris de ces hurlement venaient d’une femme mutilée, qui nous fonçait dessus. La chose avait des genres de pinces de crabes greffées à la place de ses mains et s’en prenait à nous dès qu’elle le pouvait. Il s’en est suivi un combat franchement pathétique dans lequel j’ai pris un mauvais coup et Jack a perdu son avant-bras droit. Une fois hors de combat, nous avons cautérisé son bras, ramassé le morceau et allions partir quand la chose est revenue vers nous mais cette fois elle avait une lame plantée en travers de la gorge. Elle est tombée raide morte devant nous et portait un tatouage indiquant Sujet XI.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Marotar a dit :

Excellente lecture, merci! 

Merci à toi.

Cela dit, ma femme l'a lu aussi et s'est mise à me poser un tas de questions sur les événements de cette partie. Il me faut donc réécrire entièrement ce passage en y incluant un maximum de détails de façon a ce que le néophyte totalement étranger à l'univers Fallout comprenne un minimum ce qui ce passe.

En d'autres termes, version en cours de rédaction et disponible prochainement.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.