Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
Citoyen

Neevix

Citoyen
  • Content Count

    37
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10
My Favorite Songs

Neevix last won the day on May 12

Neevix had the most liked content!

About Neevix

  • Rank
    Survivant résigné

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Coucou ! Alors je pense que tu dois parler de la "Nouvelle Peste" (New Plague) qui a effectivement débuté en 2053, peu après un sabotage du barrage Hoover par des infiltrés chinois. Il y a peu de documentation à son sujet, mais ce qui revient le plus souvent est qu'il s'agit probablement d'une arme bactériologique chinoise. Cette peste était très virulente et elle existera encore durant la Grande Guerre. Il est même probable, notamment par le biais de l'histoire du fils de MacCready dans Fallout 4 et les mutants de Point Lookout de Fallout 3, que des souches de la peste existent toujours même si, suite à la guerre, elle a désormais beaucoup plus de mal à se répandre (évidemment des bombardements nucléaires ça fait beaucoup de morts, la grosse majorité des survivants étaient planqués dans les Abris ou goulifiés alors ça fait peu d'hôte à infecter). Les Etats-Unis ont essayés de développer un remède mais n'y parviendront jamais réellement. A la place, le gouvernement américain a utilisé cette peste comme prétexte pour durcir sa politique de recensement, de surveillance et sa propagande anti-communiste. Enfin, ce même gouvernement fera appel à West Tek, qui au départ était effectivement en quête d'un vaccin par le biais du projet Pan-Immunity Virion, pour développer sa propre arme bactériologique en réponse à l'utilisation de plus en plus massives de ce type d'armes par l'armée chinoise. Cette arme portera plus tard le nom de FEV (Forced Evolutionary Virus). En fait les malades de la Nouvelle Peste seront utilisés comme cobayes. Cela sera rendu publique accidentellement en Février 2077, ce qui provoquera la colère de la population américaine. Celle-ci ira même jusqu'à penser que cette Nouvelle Peste était une création du gouvernement américain et non une arme chinoise. Les traces de la Nouvelle Peste subsistent, comme dit plus haut, dans l'extension Point Lookout de Fallout 3. Des informations en jeu tendent à penser que les mutants qui peuplent les marais sont le résultat des radiations et de cette peste. Concernant le fils de MacCready, ce dernier souffre d'un nombre de symptômes étonnamment proche des symptômes de la Nouvelle Peste. Il existe d'autres informations au sujet de la Nouvelle Peste mais elles sont issues du projet VanBuren, donc je n'en parlerais pas ici puisqu'il est difficile de distinguer ce qui a été rendu canon ou non par Bethesda.
  2. C'est une phrase que tu va très vite réutiliser sur Fallout 76 (ou même Fallout 4, Fallout 3, où c'est la communauté qui a fini par tout corriger car Bethesda ne le faisait pas) : "Après plus d'un an, ce n'est toujours pas corrigé". Enfin, qui aime bien châtie bien. Donc moi je gueule souvent car j'aime beaucoup ce jeu 😄 Bon courage dans tes aventures !
  3. Salut ! Le problème vient tout simplement du menu social complètement daubé que Bethesda nous a pondu. Pour accepter une invitation d'une personne présente sur ton serveur : -> Carte ( ',' ) -> Menu ('W') -> Social -> Onglet "Récent" -> Tu cherches le pseudo de la personne qui t'a envoyé l'invitation et tu appuis sur "Entrée". -> Accepter l'invitation et tu confirmes avec "Entrée". Inutile d'utiliser la souris quand tu ouvres le sous-menu d'une personne, sinon il fait n'importe quoi. Au clavier uniquement. Pour accepter une demande d'ami, c'est la même manipulation sauf que la personne qui t'a envoyé l'invitation apparaît au sommet de ta liste d'amis dans l'onglet "Amis". Si elle est dans ton équipe, tu peux aussi la trouver depuis l'onglet "Equipe" et valider l'invitation depuis cet endroit. Voilà ! Merci Bethesda d'avoir aucune notion d'interface utilisateur. Je sais pas ce qu'ils ont fumés quand ils ont créé ce menu social ! :D
  4. Mais c'est génial ! Dire que j'ai moi aussi des vieilles docs que je ne met plus... C'est une idée particulièrement sympa, en plus quand la personne derrière sait dessiner ! L'usure de la chaussure joue aussi beaucoup sur le rendu final. Plus vrai que nature !
  5. Neevix

    Courte présentation

    Bienvenue parmi nous ! Voilà une bien belle présentation ! Je ne peux que te comprendre concernant ce syndrome de papillonnage dans les jeux. Je suis exactement atteint du même problème : Je n'arrive pas à me focaliser sur un seul jeu sinon je m'ennuis. Alors je joues à plein de trucs... Au grand désespoir de mes potes qui pensent que j'abandonne les jeux aussi vite que je les commencent car je suis du genre à camper un jeu à fond pendant quelques mois, puis ensuite grosse pause, puis j'y retourne, puis grosse pause. Bref ! J'espère que tu te plairas ici et vu que tu es intéressé par l'histoire, le lore de Fallout, je ne te conseillerais que trop d'aller voir notre Wiki ! La section FO76 est encore un peu maigre mais quelques uns d'entre nous bossent dessus, et moi je me consacre justement aux ajouts d'informations sur l'univers. A bientôt !
  6. Bienvenue parmi nous ! Ne te perds pas trop au milieu des ossements... Certains y perdent la tête !
  7. Bonjour à tous et à toutes ! L'extension "Wastelanders" est sorti le 14 Avril et cela m'a replongé dans l'univers de Fallout 76. Plusieurs lieux iconiques du jeu ont été modifiés par le retour des humains dans les Appalaches et j'ai décidé de consacrer un mini-récit dans l'un de ces endroits désormais transformé. Je vous souhaite une bonne lecture ! Acier perdu Cela fait maintenant plusieurs mois que la menace calcinée a été endiguée. Elle traîne toujours dans les Appalaches comme une sangsue qui a du mal à se défaire de sa proie ,mais au moins, sa capacité de destruction en a été nettement réduit depuis la découverte d'un vaccin. Jadis une organisation descendant de l'armée américaine, la Confrérie de l'Acier, avait contacté des militaires postés dans les Appalaches. Ces derniers ont fini par rejoindre la cause et le Chapitre des Appalaches était né. Leur cause était juste et ils ont lutés jusqu'au bout pour leurs idéaux. Malheureusement aujourd'hui ils sont tous morts... ou disparus. Cependant, ils ont laissé assez de choses derrière eux pour que je puisse tenter de poursuivre leur objectif. Le tunnel de Big Bend s'enfonce profondément sous les montagnes et offre un point d'accès entre la Tourbière à Canneberges et la Cendrière. Jadis la Confrérie de l'Acier l'avait gardé contre les Calcinés, aujourd'hui il y a de nouveaux occupants... La Blue Ridge Caravan Company. C'était ainsi que se nommait les occupants de l'avant-poste qui se dessinait devant moi. Une goule habillée de bric et de broc me présenta leur organisation. Il s'agissait d'un grand réseau de caravanes marchandes traversant les anciens Etats de la Virginie et de la Caroline du Nord. Depuis que les Appalaches sont devenues moins dangereuses, à toutes proportions gardés, ils ont décidé d'y étendre leur réseau et leur point d'entrée était ce tunnel dont ils ignoraient l'importance il y a encore quelques mois. Sans grand espoir je posai des questions à propos de la Confrérie, s'ils en avaient entendu parlé en dehors des Appalaches. Malheureusement, la goule se contenta de hausser les épaules en prétextant qu'elle n'avait jamais rencontrée de "chevalier en armure" jusqu'à présent. La goule me conseilla de rencontrer le responsable de la compagnie dans les Appalaches. Bien que le tunnel n'était pas interdit d'accès il était préférable de se déclarer notamment, car ils étaient toujours à la recherche de mercenaires pour garder le tunnel sécurisé, celui-ci étant fréquemment envahi par des animaux errants et des hommes-taupes. Le responsable était un homme en costume bleu. Il avait l'air de sortir d'une bulle temporelle tellement il était propre sur lui. Il donnait l'impression qu'il venait juste de sortir d'un immeuble de bureaux de 2077. Son langage châtié était tout aussi perturbant. Ses yeux qui transpiraient la cupidité scrutèrent mon armure assistée et il m'indiqua que je pouvais emprunter librement le tunnel et qu'il serait très intéressé si je pouvais nettoyer les lieux également de tout occupants indésirables. Sans négocier le moindre prix j'acceptai. Je n'étais pas ici pour les capsules, mais pour inspecter les tunnels et y retrouver... A vrai dire je ne sais pas exactement ce que je voulais y retrouver. Des indices sur ce qui s'était passé à l'époque de la Confrérie je suppose. A peine entré dans les tunnels que l'ambiance changea drastiquement. Bien que le nouveau chemin aménagé par la Blue Ridge Caravan Company apportait de nouvelles sources de lumières grâce aux lanternes, les lieux restaient tout de même sombre et peu engageant. Le vent qui provenait de l'extérieur derrière moi s’engouffrait dans les tréfonds bétonnés avec un sifflement inquiétant. Ces tunnels étaient devenus une grosse épine au pied pour les habitants des Appalaches après la chute des bombes. Sans eux, la progression de la contagion calcinée aurait été drastiquement ralenti, se confrontant aux montagnes difficilement franchissables. Malheureusement, ce trou béant existait. Les calcinées n'ont eu qu'à s'y engouffrer pour répandre leur maladie de l'autre côté des Rocheuses et ainsi sceller le destin des derniers habitants de la région après la chute de la Confrérie. Dire qu'aujourd'hui cet endroit est devenu une route commerciale relèverait presque de l'ironie. J'avançais équipé d'une lourde gatling laser et de ma lampe frontale allumée, prêt à en découdre. Le bruit de mes pas métalliques résonnaient énormément et j'avais du mal à me concentrer sur d'autres bruits qui pourraient paraître suspects. Partout il y avait des barricades, des sacs de sables, des tours de guets, des avant-postes... Et tout ceci ne datait pas d'hier. Les caravaniers en avaient rénovés la plupart, mais la majorité de ces structures avaient été installés petit à petit par différents groupes ayant habités ou gardés les tunnels. Toutes ces défenses n'ont malheureusement pas suffit contre les calcinés et aujourd'hui je marche au milieu des fantômes. Régulièrement des trous étaient creusés dans les parois des tunnels. Nul doute que les hommes-taupes passaient dans les lieux régulièrement. Et mon intuition se confirma quand j'entendis leurs respirations rauques et leurs pas lourds au-delà de l'un de ces trous. Très vite ils arrivèrent en groupe, accompagné de rataupes enchaînés, et foncèrent sur moi avec l'écume aux... lèvres ? Difficile à dire avec leurs masques à gaz. Je ne cherchai pas à réfléchir et bientôt une multitude de lasers sortait de mon arme pour les anéantir au fur et à mesure qu'ils venaient. Je gardais mon calme, je savais de toutes façons qu'ils finiraient par battre en retraite. Je les poussais à fuir en avançant dans le trou qu'ils avaient creusé tout en continuant de tirer. Au bout d'un moment ils finirent par disparaître sous la terre en poussant des cris de détresse. Au bout de l'une des galeries qu'ils avaient creusés je découvris un cadavre. Il s'agissait d'un Samaritain, plus exactement un membre de leur ancien corps de combattant : les Têtes Brûlés. Sa combinaison était miraculeusement entière, cependant à l'intérieur il n'y avait plus qu'un squelette. Au creux de sa main il tenait une note. Sur celle-ci... Un message de désespoir. Une expédition de Tête Brûlé avait foncé dans les tunnels pour espérer combattre la vague de Calcinés qui provenait des Tourbières à Canneberges. Ils voulaient faire écrouler les lieux... Malheureusement cela n'arriva jamais. C'était donc ici que tout s'était joué. La dernière poche de résistance face à la contagion. Je contemplais le cadavre sans dire un mot, comme pour prononcer une minute de silence en guise d'hommage. Aujourd'hui un vaccin a été trouvé... Mais il est arrivé bien trop tard. Les Appalaches n'ont plus de Samaritains. Les Appalaches n'ont plus de Confrérie. Aujourd'hui les survivants qui arrivent sont livrés à eux-mêmes. Cela n'est plus acceptable. En sortant des tunnels j'étais obnubilé par l'idée de continuer ce qu'avait commencé la Confrérie avant l'arrivée de cette maladie dévastatrice. Constituer un rempart solide pour qu'aucunes autres catastrophes de l'envergure de la contagion ne se reproduise. La nuit était tombée, je ne savais pas combien de temps exactement cela m'avait pris pour atteindre le bout des tunnels. Devant moi il y avait un ancien avant-poste des Têtes Brulés, aujourd'hui réinvesti par les caravaniers. La lumière orangée qui dégageait des cabanons en taules étaient chaleureuses et je constatais à ce moment-là que réellement les choses avaient changé dans les Appalaches. Les gens étaient de retour pour de bon. Je fis mon rapport à des personnes intéressées pour emprunter le tunnel. Il s'agissait d'un marchand de vivres accompagné de l'un des gardes de sa caravane. Ce dernier me remercie et me demanda ce que signifiait le symbole à moitié effacé sur le plastron de mon armure. Après un petit temps de pause je lui répondis ceci : " Si un jour vous voyez des vertiptères volaient dans le ciel avec ce symbole, alors cela voudra dire que les Appalaches seront en sécurité. " Je me dirigeai vers la sortie du camp des caravaniers avec l'espoir qu'un jour, je reverrais la Confrérie de l'Acier. Celle qui s'est battu jusqu'au bout, celle qui n'a jamais plié les genoux. Et maintenant, nous avons le vaccin.
  8. Je vais me laisser tenter par l'aventure ! Je vais tester un peu la bête demain. Je sens que je vais prendre tarif vu que je n'ai pas retouché aux vieux Fallout depuis un baille, mais je suis un poil nostalgique !
  9. Dungeon-Synth ça s'inscrit plus dans les sonorités des années 90-2000 dans le milieu jeux-vidéoludiques. Sans faire un gros pavé, c'est un style qui met l'accent sur des sonorités parfois lourdes, sombres, mélancoliques et qui peut rappeler l'ambiance des donjons que tu parcours dans des dungeon-crawler. Le genre est large et est décliné en beaucoup de style différent. Que tu ailles dans un style baroque, japonais, médieval, etc... L'important est de réutiliser les instruments synthétisés comme à l'époque. On est pas dans la chiptune, qui serait propre aux années 80, on est plus dans l'époque des synthés et du midi. Il faut savoir aussi que c'est un style qui est né de la scène Black Metal et qui de ce fait met en avant des atmosphères oppressantes et désespéré, ce qui est propre à ce style de metal. Pour ce qui est du morceau, c'est en effet un morceau assez compact, progressif et avec pas mal de graves. Il y a pas mal de panning (spatialisation) donc c'est quelque chose qui s'écoute effectivement au casque. Comme toujours, entre le morceau tel qui l'est maintenant et tel qu'il sera une fois dans l'album final il y a des chances que le mixage change ou soit révisé pour que ça s'accorde avec l'ensemble de l'album. Merci pour ton retour !
  10. Bonjour ! Le confinement fait que j'ai plein de temps à consacrer à ma musique. Je viens de finaliser un premier morceau pour mon prochain album et j'ai décidé de le publier en avant-première pour présenter le ton et l'univers de ma prochaine production. Toujours dans le style dungeon-synth qui m'est cher, cet album sera cependant plus atmosphérique et porté sur l'exploration de différentes ambiances horrifiques, inquiétantes et mélancoliques. Etant donné du sujet qu'il va traiter (univers inspiré de Lovecraft et Edgar Allan Poe) j'ai trouvé plus pertinent d'orienter l'album dans ce sens. Voici donc un morceau intitulé l'Intru. Bonne écoute !
  11. Ahah merci beaucoup ! Il n'y a pas de soucis. Un clip ? Hm... Bah j'ai un petit passif en vidéo je pourrais p'tête essayer à l'avenir... A voir un jour !
  12. Merci à toi ! Et bien je compte faire en sorte de créer chaque albums avec des ambiances distinctes. Donc pourquoi pas ! J'ai des idées pour une prochaine production qui va piocher dans des univers à la Lovecraft et Edgar Allan Poe. Puis peut-être pour le suivant j'irais voir dans le post-apocalyptique ? J'aime beaucoup les musiques des premiers Fallout et ça collerait bien aux sons que je cherche.
  13. Bonjour à tous et à toutes ! Je compose de la musique sur mon temps libre, que ça soit avec un groupe (où je suis guitariste) ou en projet solo (musique par informatique). En l’occurrence je vais vous parlez de mon projet solo. Il s'agit de musique électronique, orienté dans une ambiance dungeon-rpg/dungeon-crawler/old-school rpg. Il existe même une catégorie pour ça à notre époque, le dungeon-synth. J'ai terminé récemment un EP/Démo intitulé "La Traque". J'ai souhaité mettre en place une ambiance inspiré des créatures de la nuit. Que ça soit les vampires, les goules, les spectres, etc. Pour le moment j'ai diffusé mon album sur Soundcloud (donc si vous utilisez un mobile il faudra le lecteur associé) mais, je vais bientôt le diffuser également sur Bandcamp. Je prends mon temps car je souhaitais d'abord partager mes morceaux à mon entourage pour avoir des avis à froid (et sincères surtout) avant de commencer à diffuser l'ensemble plus publiquement. Je vous souhaite une bonne écoute ! Lien Soundcloud : Lien Bandcamp : https://ilmurmure.bandcamp.com/album/la-traque
  14. Bonjour à tous et à toutes ! J'ai réécrit le mini-récit du 26 Janvier 2076. J'ai fait une erreur grossière de datation et j'ai raconté des événements 1 an trop tôt ! J'ai donc changé ce mini-récit, gardant la structure du précédent mais modifiant le fond. Je m'excuse pour cette erreur, dans ma tête j'étais déjà en Janvier 2077. Et voici un mini-récit, un peu particulier, car ici il s'agit surtout d'un mini-récit technique sur une technologie particulièrement symbolique de la série. Bonne lecture ! 8 Juin 2076 - Le Pentagone, Washington D.C C'était une pièce spacieuse et richement décorée. De nombreuses chaises étaient placées en rangs et elles étaient toutes tournées faces à une estrade d'où trônait une imposante armure assistée unique en son genre. Bientôt, de nombreuses personnes en costumes commencèrent à entrer dans la pièce et à prendre place sur les chaises. Deux hommes se détachèrent de la masse qui se déplaçait et commencèrent à prendre les petits escaliers qui menaient sur l'estrade. Ils se placèrent à côté de l'étonnante armure et attendirent le silence complet avant de prendre parole tour à tour. " Messieurs et mesdames les ministres. Monsieur le Vice Président, Général Braxton... Laissez-moi vous présentez le nouveau fleuron des laboratoires West-Tek, la clé de notre victoire contre l'invasion communiste d'Alaska. Voici le futur, voici l'armure assistée T-51. " Des applaudissements se firent entendre après cette première déclaration. Une fois ces derniers estompés le second homme au côté de l'armure pris la parole. " Nous sommes tous conscients des problèmes que rencontre le précédent modèle, la T-45. Malgré de nombreux correctifs et ajustement portant jusqu'à la production de la série D, nous avons décidé de sauter le pas et de revoir la structure même de l'armure assistée. Si vous voulez bien... " Un des deux hommes se dirigea vers une console de commande située non loin d'eux et appuya sur un bouton. L'armure assistée, qui était en fait posée sur une plaque tournante, commença à pivoter pour se présenter de dos à l'assemblée. " Voyez ici. La source d'énergie de la T-51 utilise un pack MicroFusion TX-28, qui peut générer une puissance allant jusqu'à 60,000 Watts ! C'est plus qu'il n'en faut pour alimenter le système hydraulique HiFlo de l'armure. Si vous regardez bien, chaque membres de l'armure est propulsé par le système et ainsi l'utilisateur doit faire moins d'efforts pour déplacer son armure. La mobilité en est grandement accrue et cela règle un des problèmes récurrents du précédent modèle. " L'armure pivota de nouveau pour permettre une vue de tranche. L'homme qui se chargeait de la présentation posa sa main sur le bras de la T-51. " Voyez ici, le blindage de l'armure n'est plus composé de banales plaques d'aciers. Ici nous avons utilisé un composé poly-stratifié, permettant ainsi à la coquille extérieure de l'armure d'être plus légère et, surtout, de pouvoir absorber jusqu'à 2500 joules d'impact cinétique. Et si cela ne suffisait pas, nous avons également ajouté un revêtement ablatif en argent de 10 microns d'épaisseur, ce qui permet de refléter les rayonnements lasers et autres rayonnements radioactifs sans endommager la coquille. C'est une avancée considérable par rapport à son ancêtre. Plus de résistance et plus d'endurance sur le terrain face aux explosions ! " L'armure pivota une dernière fois pour permettre désormais une vue de face. Le présentateur attira l'attention désormais sur le casque intimidant de l'armure. " Le verre qui compose les yeux du casque sont pare-balles permettant à l'utilisateur visibilité et sécurité. Enfin, un système important et qui sera essentielle pour les déploiements de longue durée sur le terrain est celui du recyclage ! Désormais, les déchets humains peuvent être directement convertis en eau potable, améliorant grandement le potentiel de survie de nos troupes. " L'homme qui était à la console de commande reprit la parole. " Cette nouvelle armure assistée est une véritable unité blindée. Les chinois comptent peut-être sur leurs nombres... Mais nous, nous avons une puissance de feu considérable. Imaginez un instant une division complète de soldats avec ces bijoux d’ingénieries directement sur le sol chinois ? Notre victoire est assurée ! Et je vous annonce que la production en série est déjà commencée et que nous avons déjà des hommes prêt au combat avec ce nouvel équipement ! " L'assemblée devant l'armure se leva et se mit à applaudir avec vigueur. Les deux présentateurs s'inclinèrent un instant avant d'être bombardé de questions en tout genres...
  15. 17 Mars 2076 - Nuka World, Laboratoire souterrain Trois individus étaient en train de patienter à l'intérieur d'un ascenseur en marche. Le bruit du métal qui grinçait sous l'effort mécanique de l'appareil était la seule chose qui brisait le silence de la situation. À l'ouverture des portes automatiques les trois hommes entrèrent dans un vaste endroit où la technologie transpirait des murs. C'était vraisemblablement un laboratoire de recherche au vu des multiples appareils complexes, des établis de chimiste et des terminaux qui étaient répartis dans la pièce. " Vous avez fait un bon choix en acceptant cette offre monsieur Bradberton. En incorporant ce laboratoire dans le projet Cobalt nous aurons une avance considérable sur les Chinois. Et les États-Unis compte sur vous, monsieur Meacham, pour mener à bien la réalisation de cette arme chimique. On m'a promis que vous aurez les meilleurs chercheurs avec vous, n'est-ce pas ? " L'homme qui venait de parler était un grand homme large d'épaules en uniforme et portant une grande casquette avec un aigle à bannière étoilée sur le devant. Les multiples médailles et distinctions qui recouvraient sa veste attestait d'une position importante au sein de l'armée. Il s'adressait à deux autres hommes en face de lui. " Tout à fait. J'ai intégré au projet les meilleurs de la division de recherche et développement de Nuka Cola Corporation. Et monsieur Meacham est mon meilleur élément, ce pourquoi je l'ai mis à la tête de ce projet si important. Je voulais m'assurer en vous faisant venir ici, Général, que vous voyez par vous-même le laboratoire et ainsi vous confortez dans l'idée que vous aurez ce que vous désirez en un temps record. " Le second homme était habillé dans un costume noir avec cravate et il tenait un chapeau Fedora dans sa main gauche. Ses cheveux grisonnants attestaient de ses premiers pas dans un âge vénérable et son regard plein d'assurance lui donnait un magnétisme naturel étonnant. " Ce n'était pas nécessaire. La réputation de votre entreprise n'est plus à faire et si nous n'en étions pas sûr jamais je ne vous aurais proposé de faire partir de ce projet. Mon seul étonnement réside dans le lieu insolite où se situe ce laboratoire. Au sein même de Nuka World ? C'est très ingénieux. " Alors que le général avançait dans la pièce le troisième homme pris la parole à son tour. C'était un individu affublé d'une blouse de laboratoire et de lunettes à monture noires. Son visage attestait d'un âge plutôt jeune et il souriait. Mais, pas ce sourire que vous faites pour montrer votre sympathie, plutôt ce sourire que vous dessinez quand vous avez réussi à mettre à bien un plan. " La localisation du laboratoire est de mon fait Général Braxton. Nous avons à disposition un laboratoire isolé et indépendant qui peut fonctionner 24h sur 24 en parallèle de Nuka World grâce à ses propres générateurs. Et quoi de mieux qu'un parc d'attraction pour dissimuler un tel projet ? Personne ne se doutera de quoique ce soit ici. Evidemment j'ai aussi demandé le meilleur équipement en matière de recherche chimique. Tout est paré. " Alors que Meacham continuait d'énumérer la liste des initiatives qu'il avait pris pour ce projet, Bradberton réfléchit quelques instants en faisant semblant d'écouter. " C'est très bien, excellent même. J'attends un rapport chaque mois et il me faut des résultats avant la fin de l'année. Evidemment, l'armé fournira les ressources nécessaires au bon déroulement des recherches. Sur ce, je ne vais pas m'attarder. J'ai beaucoup à faire, nous avons un autre projet militaire sur le feu qui nécessite mon attention. " Bradberton sorti de ses pensées et décida de ré-accompagner le général vers l'ascenseur. Après avoir échangé quelques mots avec lui il inclina la tête en guise de salutation et appuya sur un bouton pour activer l'ascenseur. Après quelques secondes de réflexions il se retourna vers Meacham. " Je compte également sur vous. Ce projet va réquisitionner énormément de nos ressources et je crains fort que cela impactera la productivité de Nuka Cola Corporation. Plus vite cela sera terminé, plus vite nous pourrons nous refocaliser sur nos autres objectifs. " Le scientifique s'avança vers Bradberton avec un air interrogateur. " C'est étonnant que vous ayez accepté de faire participer Nuka Cola à ce projet. Sans indiscrétion, qu'est-ce qui vous a fait accepter ? Quand je vois les moyens que vous m'avez mis entre les mains pour l'installation de ce laboratoire alors que les profits actuels de l'entreprise sont en baisses... " Bradberton répondit en secouant la main. " Je ne peux pas en parler. Mais je vais avoir du temps pour réfléchir à la suite... Oui. Du temps. "
×
×
  • Create New...