Arkedrille

Explorateur (Vidéaste)
  • Compteur de contenus

    556
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

Arkedrille a gagné pour la dernière fois le 15 mai

Arkedrille a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Arkedrille

  • Rang
    Musicien des terres désolées
  • Date de naissance 06/01/96

Jeux

  • Fallout 1
    Oui
  • Fallout 2
    Oui
  • Fallout Tactics
    Oui
  • Fallout 3
    Oui
  • Fallout 3 - DLC
    Operation Anchorage
    The pitt
    Broken Steel
    Point Lookout
    Mothership Zeta
  • Fallout New Vegas
    Oui
  • Fallout New Vegas - DLC
    Dead Money
    Honest Hearts
    Old World Blues
    Lonesome Road
    Gun Runners' Arsenal
    Courier's Stash
  • Fallout 4

Méthodes de contact

  • Site Web
    http://www.karlzawisla.fr
  • Skype
    arkedrille

Visiteurs récents du profil

735 visualisations du profil
  1. Ha pardon, la fatigue...
  2. HA le boulet
  3. Salut, j'ai un soucis, J'ai installe le pno : J'ai donc suivi a la lettre l'install: C'est l'etape 3 qui pose probleme, je n'ai pas d'executable dans le pno. J'ai donc fais a ma maniere, apres une sauvegarde des fichiers, j'ai balance le pno directement dans le dossier Fallout 2, maintenant j'ai la bonne resolution (mon ecran me l'indique), j'ai le son... MAIS pas l'image. Si une ame bienveillante beut bien venir a mon secours. PS: Maintenant, je ne peux meme plus lancer le jeux !
  4. Toujours !
  5. Et ne pas oublier les deux jeux gratuits (Fantasy General et je sais plus quoi) Avec Alan Wake's American Nightmare offert a partir a partir de 10 euros
  6. C'etait marrant :D Continue comme ca !
  7. LOURD ! Donc plus de games for windows live ? :D
  8. Tu l'as posté dans ma fiche de perso ? :3
  9. Corrigé !
  10. Salut et bienvenue a toi l'ami !
  11. Mon histoire ? Eh bien, je m’appelle Georgette, je vais sur mes 69 ans. Je suis originaire d’une petite ville de fermiers, dans le… raah et puis on s’en fout nan ?! La seule chose, nan, la seule personne importante pour moi à cette période de ma vie, c’est cet homme, c’est lui sur cette photo, tiens regarde. Ce type, mon gars, m’a appris à recoudre une plaie, à utiliser des poudres de soin, en résume il m’a appris tout ce qu’il savait de son ancien travail de médecin, pour moi il est devenu mon père adoptif car mes vrais parents sont… non ils ne sont pas morts crétin ! Ils sont justes trop occupés à se camer toute la journée pour pouvoir s’occuper de moi, je ne les considère pas comme mes parents. Donc ce type là à passer du temps avec moi, m’apprenant durant toute mon enfance à aider les autres, les soigner et les mettre en confiance pour « vivre dans un monde meilleur » qu’il disait ! Mais toutes les bonnes choses ont une fin hein ? Et un jour pluvieux, des types bizarres comme tu n’en as jamais vu se sont pointés et ont demandés à le voir, et vu la gueule qu’ils tiraient c’était pas pour soigner une cheville foulée mais un truc du genre « Ramène ton cul ! Ta vie s’arrête bientôt !», un peu comme dans ces vieux films d’avant-guerre qu’on peut voir sur holodisque, et le paternel lui il ne voulait pas les suivre. Je suis persuadée qu’il les connaissait et qu’il avait dû déserté ou une connerie du genre. A quoi j’ai vu ça ? Il me l’a dit ? Nan gamin, mais la peur qui se lisait sur son visage en disait long, je ne l’avais jamais vu comme ça, lui ce bonhomme qui venait de passer les quarante berges, toujours souriant et fier comme pas deux. Pourtant malgré la crainte inspirée par ces deux connards, il faisait face, droit comme un i et inflexible comme une barre à mine. Et là on arrive au moment triste de l’histoire, prépare toi petit. Un des types semblait être l’intellectuel et voulait régler ça à l’amiable, il avait une sorte de télécommande dans la main, l’autre quant à lui était un peu moins patient que son partenaire, et plus costaud. Ce début d’altercation avait d’ailleurs ramené du monde, ce qui le rendait vachement nerveux. C’est alors que le baraqué sort un flingue que je n’avais jamais vu avant, un bidule laser ou une connerie du genre et a tiré une balle sur papa, dans le mollet, pour éviter qu’il ne s’enfuie sans doute. Puis l’autre, surpris mais avec une froideur presque robotique a appuyé sur sa télécommande en disant à mon paternel « Tu n’aurais pas dû t’enfuir », ce après quoi un véhicule volant, ressemblant à une grosse carlingue s’est posé et ils ont embarqué avec eux la seule personne qui me tenait à cœur. J’ai tenté de courir vers eux, leur barrer la route, n’importe quoi ! Mais qu’est-ce qu’une petite fille peut faire dans ce genre de situation ? Depuis ce jour je me suis jure de le retr… Quoi ? La partie intéressante ? Mais ta gueule j’y viens pov’ plouc. Bref, après avoir passé ma majorité je me suis enrôlée dans une bande de mercenaires adeptes des radiations ; ils disaient vouloir atteindre Atome (oui avec un grand « A », bande de tares). C’étaient les seuls ayant besoin d’un médecin et aussi les seuls qui auraient pu m’aider car ils connaissaient bien la région. Durant ces vingt années de pillages et de radioactivité des millions de litres de sang furent verses inutilement, des familles massacrées pour un sac de légumes pourris et le plus drôle dans tout ça c’est que je ne combattais même pas ; je jouais le médecin de guerre. Et un jour pluvieux (tiens une coïncidence ?), j’ai retrouvé un des deux types dans un bar à pute, c’était le costaud a la gâchette facile, en fait je ne les cherchais pas vraiment, seulement des indices sur leur localisation mais le hasard fait bien les choses ; après lui avoir fait mon numéro du « je danse pour toi puis je te met une seringue infectée sous la gorge » il est devenu plus bavard que la première fois où je l’ai vue, et m’a parlé d’une base militaire dans le coin où des connards ont exécuté mon paternel… J’étais sous le choc, tellement sous le choc que la seringue lui a perce l’œil jusqu’au cerveau : mort. J’ai voulu partir de suite sur cette base et buter tous ces fils de putes un par un mais au fond de moi je savais que je n’étais pas une guerrière et que je me ferais tuer par leurs snipers avant d’être arrivée à cent mètre de leur nid a merdes. Après m’être tirée de ce bar, je me suis rendu compte de plusieurs choses ; je suis en train de changer physiquement et psychologiquement ; je sentais mon corps pourrir depuis plusieurs mois oui mais je m’en foutais de devenir une goule, et ma vie n’avait plus de sens, tout comme celle de tout le monde entier, qu’ils aillent tous crever autant qu’ils sont ! Je me doutais que je ne le retrouverais sans doute jamais, mais le fait d’apprendre sa mort… Je me rappel plus de ce que j’ai fait après être sortie de ce bar et je m’en fou royalement. Je me souviens juste que ça fait dix ans que je vis ici en tant que médecin. Depuis, je rigole de ma condition et je me saoule toute la journée ; j’ai que ça à foutre de ma chienne de vie et de toute manière dans ce monde de merde rien ni personne ne pense à autre chose qu’a lui, alors autant s’amuser tant que ça dure. Je pense à me tirer d’ici tu vois, histoire de voir un peu le monde, et d’observer s’il est si pourri que ça ! Donc si tu vois des voyageurs dis leur de passer chez « Georgette vous requinquette» ! Dis leur aussi que je suis svelte et de taille moyenne avec tout l'équipement qu'il faut pour partir en voyage; ouais je veux vraiment partir depuis un moment ! Tiens, d’ailleurs tu voulais savoir quoi déjà ? Ça fait quoi d’être une goule ? Ah merde alors, t’as du t'emmerder ! Bon être une goule ça peut aller, ce n’est pas si terrible que ça mais crois moi petit que lorsque tu te réveilles devant le miroir tous les matins avec cette gueule de déterrée avec des bouts de peau qui se décollent et bah tu te dis que tu ferais débander un Yao Guai en rut !
  12. Jsuis en vacance à partir de vendredi 15h :D Donc OUAIS Euh juste, c'est quoi cette campagne retribution ?
  13. PC et PS4 ? Encore un mec pété de thunes (j'rigole)!
  14. Il y a un serveur fogen ?