Dr Gast

Superviseur (Admin)
  • Content count

    6,138
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    79

Everything posted by Dr Gast

  1. Dr Gast

    Présentation Warwolf

    Salut Warwolf, bienvenu
  2. Site officiel : http://darkcrystalgames.com/ Le lore est encore mal définit. Une chose semble certaine, "CRONUS" - dont le nom signifie "Committee on Researching of Objects of Non-Usual Source" - est une société qui, dans se description, ressemble pas mal à la société Vault Tec d'avant l'apocalypse. Etant abonné aux news du studio Dark Crystal Games, j'ai récemment reçu un mail fort sympathique, présentant un échange de mail entre un militaire haut gradé et un médecin, tous deux employés de la société CRONUS. Voici l'échange en question : Le mail ne contenait aucun lien, mais a éveillé ma curiosité. En cherchant "CRONUS Foundation" (adresse de l'expéditeur), j'ai pu trouver le site de (la société fictive) CRONUS Foundation. https://cronus.darkcrystalgames.com/ Il y a un message d'accueil concernant l'obéissance à CRONUS, ce qui m'a fait penser à "l'Ordinateur" dans le jdr papier Paranoïa... Actuellement, la page affiche un questionnaire de personnalité qu'il est possible de compléter. Il n'est pas long, mais une solide maîtrise de l'anglais est nécessaire pour le remplir (il y a de l'argot). Afin de ne pas fausser le résultat pour les dévs, veuillez donc vous abstenir si vous ne comprenez pas les réponses. Cet article continue en masqué afin de ne pas vous spoiler le questionnaire et ses aboutissants. La première fois que j'ai entendu parler de Encased, j'étais sceptique. Les seules images disponibles donnaient l'impression que le jeu voulait trop s'inspirer du design des premiers Fallout. Depuis, le peu qui a été révélé sur le lore a éveillé mon enthousiasme. Le classement par couleur me fait (une deuxième fois) penser à l'univers de Paranoïa. Les intitulés des "Wing" fait très culture d'entreprise. Par exemple, le "service de sécurité militarisé" ne se nomme pas bêtement "les militaires"... Il se pourrait qu'on ait le droit à une sorte de Shinra de Fallout VII - entreprise toute puissante - mais sous couverture dystopique. Une description qui s'approche encore plus proche de la compagnie Omnicorp et de sa filiale OCP dans Robocop... Oui je sais, j'étale ma science. Il me semble qu'il y a un sacré potentiel pour du bon jeu de rôle. A suivre, donc.
  3. Dr Gast

    Résolution des problèmes de plantages.

    Je pense que tu peux les mettre un peu n'importe où. Si cela ne fonctionne pas, envoie moi ton .ini en fichier joint en répondant à ce message, et je regarderais.
  4. Dr Gast

    Fallout Shattered Dreams

    Sympa PS : Pas très furtif la lumière sur la casque.
  5. Dr Gast

    Résolution des problèmes de plantages.

    Le problème doit venir du nombre de coeur de ton processeur (4). Normalement, cette action décrite dans le 1er post devrait régler le problème : Ce qui donne... bUseThreadedAI=1 iNumHWThreads=2 au lieu de... bUseThreadedAI=0
  6. Il te faut cliquer sur le lien ci-dessus et suivre le tuto. Fallout 1 n'est pas compatible avec Mac de base, d'où ce tuto.
  7. Dr Gast

    Une Limallide Sauvage vous fait face !

    Les PNOs nous font profiter d'une meilleure VF et de contenus coupés (optionnels), je te les conseille. Le PNO pour Fallout 2 ajoute un lieu prévu par les auteurs mais non implémenté dans le jeu final, l'Environment Protection Agency (EPA), qui regorge de détails sur le lore et sur les circonstances de la Grande Guerre.
  8. Dr Gast

    Collines Brisées quêtes

    Merci pour ces retours Sympa de pouvoir épargner le scorpion, même si c'est pas prévu, je suppose. Je ne savais pas pour l'uranium.
  9. Dr Gast

    Une Limallide Sauvage vous fait face !

    Salut, bienvenue par ici ! En bonne fan du lore, as-tu fais Fallout 1 & 2 ? Si oui, avec les PNOs ?
  10. Dr Gast

    Rage 2

    Rage 2 sort aujourd'hui. Voivi son trailer de lancement :
  11. Source : actualité originale sur Bethesda.net
  12. Dr Gast

    [AoP] FOnline - Ashe of Phoenix

    Pour le reroll : taper dans le champs de texte (Enter) : ~new-u
  13. Ashes of Phoenix est un serveur multi avec ses particularités. Description par naossano : Site officiel : http://fonline-aop.net/site/index.php Forum officiel : http://fonline-aop.net/site/index.php Wiki officiel : http://fonline-aop.net/wiki/index.php?title=Main_Page Changelog summary:
  14. Voici le patch du 7 mai 2019 (patch 9) :
  15. Voici le patch du 30 octobre (contrairement à ce que l'intro laisse penser, c'est le 1er patch, d'où moins pour PC) : Voici le patch du 5 novembre :
  16. Source : actualité originale sur Bethesda.net
  17. Source : actualité originale sur Bethesda.net
  18. Dr Gast

    [AoP] FOnline - Ashe of Phoenix

    Merci, j'ai ajouté ton message en description. Voici, selon moi, les principaux points forts d Ashe of Phoenix : - Reroll gratuit (sans perte d'xp) et illimité, très pratique ! - L'existence de faction pré-établies, donc pas besoin de construire sa propre "base" pour entreposer les items. - La présence de "donjons".
  19. Dr Gast

    [AOP] Installation Du Jeu

    1er post édité avec la nouvelle procédure. source
  20. Dr Gast

    Ashe of Phoenix - La Team FoGen

    C'est ici le sujet pour discuter de notre team cuvée 2019, en cours de formation. Le serveur Ashe of Phonix est décrit sur cette page. On verra à l'usage s'il est plus pratique de rejoindre un Discord (il existe un Discord officiel) ou de créer notre propre canal/serveur Discord. Liste des joueurs : Dr Gast [pseudo : Dr Gast] Duux [pseudo : Duux] Greavox [pseudo : Greavox]
  21. Dr Gast

    Ashe of Phoenix - La Team FoGen

    The Family et The Lawyer Agency sont malheureusement ennemis. Du coup, à moins que Naossano veuille changer de camp, je pense qu'il nous faut choisir The Lawyer Agency.
  22. Quand le prometteur Encased a été annoncé, son univers m'avait évoqué le jeu de rôle papier Paranoïa, dont il aurait pu s'inspirer. Cette fois-ci, Paranoïa est bien de retour ! Bien que l'annonce date de 2018, nous allons voir (plus bas) qu'un projet de jeu vidéo reprenant officiellement la licence Paranoïa est sur les rails ! Mais penchons-nous d'abord sur le jeu de rôle papier, dont une nouvelle édition française est sortie il y a peu. IGNORANCE ET PEUR ! PEUR ET IGNORANCE ! Le citoyen xxx est prié de se présenter au centre d'extermination le plus proche pour une exécution sommaire. Merci de votre coopération. Restez sur vos gardes ! Ne faites confiance à personne ! Gardez votre laser à portée de la main ! Es-tu heureux citoyen ? Le bonheur est un devoir ! Paranoïa, le jeu de rôle papier Historique Paranoïa est un jeu de rôle papier sorti en 1984, conçu par Greg Costikyan, Dan Gelber et Eric Goldberg, et publié par West End Games. Une deuxième édition est sortie en 1987 ; c'est apparemment la dernière a voir été traduite en français. Après les déboires financiers de West End Games, la licence revient à Mongoose Publishing qui publie une énième édition en 2004, nommée "Paranoïa XP", toujours en anglais uniquement. Pour l'anecdote, Microsoft fera retirer le "XP" en 2005... Les versions se sont suivies avec plus ou moins de succès et tenir un décompte serait un exercice périlleux. De plus, la dernière édition en français datant de 1987, il était devenu difficile de trouver Paranoïa à un prix raisonnable. Heureusement, Mongoose Publishing a décidé de sortir une édition "Rebooted" du jeu. Pour ce faire, la maison d'édition a lancé avec succès une campagne de financement participatif sur Kickstarter en 2014. Cerise sur le gâteau, 2 des 3 auteurs originaux sont de la partie (Greg Costikyan et Eric Goldberg) ! A sa sortie fin 2015, l'éditeur français Sans-Détour annonce qu'il traduira le jeu, puis lance sa propre campagne de financement sur Ulule, fin 2016. Résultat, la nouvelle édition est désormais disponible en français aux éditions Sans-Détour. Voici le "trailer" de cette édition, intitulée "Edition post-post-post-moderne" en VF : Le jeu de base se compose du "Livre du Maître", du "Livre des Joueurs", du "Guide du Complexe Alpha" (présentant l'univers), et du "Livre de Missions", qui comme son nom l'indique regroupe différents scénarios pré-établis. Les joueurs sont libres de suivre un de ces scénarios ou de se laisser porter par la seule imagination du MJ. Description Paranoïa est un jeu de rôle papier prenant place dans un univers dystopique et post-apo à l'humour noir très réussi. Le jeu est en partie inspiré de la guerre froide. L'histoire se déroule au début du 21ème siècle et se situe dans le Complexe Alpha. Il s'agit en fait d'une ville des Etats-Unis recouverte d'un dôme et coupée du reste du monde après une catastrophe apocalyptique d'origine inconnue. Les origines exactes de cet univers ne sont pas connues par les joueurs, seul les Maîtres du Jeu (MJ) devraient en avoir connaissance. Le Complexe Alpha est contrôlé par L'Ordinateur, une IA paranoïaque issue de la fonction publique. Celui-ci a la fâcheuse habitude d'exécuter ses citoyens à la moindre anicroche. Les habitants du complexe ignorent tout du monde extérieur et suivent les consignes de l'Ordinateur car, comme il ne cesse de le leur rappeler, "l'Ordinateur est votre ami". La population est classée selon une hiérarchie d'accréditations chromatiques (code couleur), qui donne droit aux citoyens à plus ou moins de pouvoir et de liberté, mais aussi plus ou moins de connaissances. La hiérarchie est la suivante : Infrarouge pour la masse, Rouge pour le personnage du joueur débutant, puis Orange, Jaune, Vert, Bleu, Indigo, Violet et enfin Ultraviolet (ces derniers étant aussi appelés "Grands Programmeurs"). Des "sociétés secrètes" (souvent des caricatures d'organisations célèbres existant ou ayant existé, telles que le Club Sierra, les Illuminati, les Communistes, La Première Église du Christ Programmeur, etc.) se sont développées en parallèle de cette organisation. L'Ordinateur cherche à détruire chacun de ces groupes. De leur côté, chaque groupe cherche à supprimer les autres groupes. Des radiations ayant provoqué des mutations parmi la population, l'Ordinateur cherche aussi à éliminer les mutants du Complexe Alpha. L'Ordinateur sert donc d'antagoniste principal du jeu et craint un certain nombre de menaces pour sa société "parfaite" : les gens de l'extérieur, les mutants, et les membres des sociétés secrètes (surtout les communistes). Tous sont vus comme des traîtres. Pour faire face à ces menaces, l'Ordinateur emploie des Clarificateurs, dont le travail est d'aller à l'extérieur, de localiser les problèmes et de les résoudre. Les personnages des joueurs sont généralement des Clarificateurs, bien que des suppléments de jeu permettent aux joueurs d'assumer d'autres rôles, tels que "Grands Programmeurs" (après avoir gradé lors d'une partie précédente). Les personnages joueurs reçoivent souvent de l'Ordinateur des missions dont les objectifs sont incompréhensibles, contradictoires ou manifestement fatals s'ils sont respectés, et des missions secondaires qui entrent en conflit avec la mission principale. Ils doivent endurer un équipement invariablement dangereux, défectueux ou "expérimental" (c'est-à-dire presque toujours "dangereux et défectueux"). De plus, chaque joueur est généralement un mutant et membre d'une société secrète (ces deux faits étant condamnés par la peine de mort). Chaque joueur a aussi un agenda caché séparé des objectifs du groupe, impliquant souvent de voler ou de tuer ses coéquipiers. Ainsi, les missions se transforment souvent en série d'échecs comiques, chaque membre de l'équipe cherchant à doubler les autres tout en gardant ses propres secrets. Le manuel du jeu encourage la suspicion entre les joueurs, offrant plusieurs conseils sur la façon de rendre le gameplay aussi paranoïaque que possible. En fait, les joueurs jouent plus souvent les uns contre les autres qu'en équipe, pendant que l'Ordinateur (représenté par le MJ) leur met des bâtons dans les roues. Dans le monde de Paranoïa, le joueur peut facilement mourir, mais il peut continuer avec l'un de ses clones. Le personnage de chaque joueur se voit attribuer 5 clones qui sont utilisés pour le remplacer à sa mort. De plus, la mort peut parfois apporter un avantage pour la suite. D'autres clones peuvent être achetés lorsqu'un joueur obtient suffisamment de faveurs de l'Ordinateur. Malgré ça, la plupart du temps, un joueur ne terminera pas une partie avant d'avoir épuisé ses clones. Les règles de Paranoïa sont assez inhabituelles ; les joueurs ont généralement l'interdiction de démontrer une quelconque connaissance des règles (sous peine de mort), car le livre des règles correspond en général à une accréditation supérieure à celle dont ils disposent. La majorité des règles sont écrites sur un ton sarcastique qui se moque des joueurs et de leurs personnages. Résumé rapide des règles Chaque personnage possède 4 caractéristiques principales : Violence, Neurones, Mécanique et Culot. Il possède aussi des compétences mettant en valeur ses qualités et des "anti-compétences" représentant ses défauts. Le tout se joue avec un dé à 6 faces dont l'une des faces est marqué du signe de l'Ordinateur. Avec ce résultat, le MJ se fera un plaisir d'ajouter des effets défavorables à l'action. Il y a aussi un Score de Loyauté indiquant votre niveau de fidélité (ou pas) à l'Ordinateur. Avec une déloyauté au maximum, tous les citoyens du Complexe Alpha sont autorisés à vous "neutraliser". Enfin, vous pouvez jouer des cartes apportant divers avantages. Retrouvez notre sujet de discussions dédié au jeu de rôle Paranoïa, ici. Paranoïa sur la boutique de Sans-Détour : ici. Sur ce, passons à l'annonce du jeu vidéo (ci-dessous). Paranoïa, le jeu vidéo : Paranoïa : Hapiness is Mandatory La réédition du jeu de rôle papier a été suivie d'une autre bonne nouvelle : un jeu vidéo utilisant officiellement la licence de Paranoïa est prévu ! Le jeu est co-développé par le français Cyanide et le studio irlandais Black Shamrock. Il sera édité par BigBen Interactive (qui a racheté Cyanide). Oh ! Le beau trailer : Paranoïa : Hapiness is Mandatory est pour l'instant prévu pour 2019 sur Xbox One, PS4 et PC. Sa page Steam est déjà ouverte. Voici sa description officielle : Tout cela fleure bon le jeu culte ! Retrouvez notre sujet de discussions dédié à Paranoïa : Hapiness is Mandatory à cette adresse. Servez l'Ordinateur. L'Ordinateur est votre Ami. Dr Gast Voir la totalité de actualité
  23. Quand le prometteur Encased a été annoncé, son univers m'avait évoqué le jeu de rôle papier Paranoïa, dont il aurait pu s'inspirer. Cette fois-ci, Paranoïa est bien de retour ! Bien que l'annonce date de 2018, nous allons voir (plus bas) qu'un projet de jeu vidéo reprenant officiellement la licence Paranoïa est sur les rails ! Mais penchons-nous d'abord sur le jeu de rôle papier, dont une nouvelle édition française est sortie il y a peu. IGNORANCE ET PEUR ! PEUR ET IGNORANCE ! Le citoyen xxx est prié de se présenter au centre d'extermination le plus proche pour une exécution sommaire. Merci de votre coopération. Restez sur vos gardes ! Ne faites confiance à personne ! Gardez votre laser à portée de la main ! Es-tu heureux citoyen ? Le bonheur est un devoir ! Paranoïa, le jeu de rôle papier Historique Paranoïa est un jeu de rôle papier sorti en 1984, conçu par Greg Costikyan, Dan Gelber et Eric Goldberg, et publié par West End Games. Une deuxième édition est sortie en 1987 ; c'est apparemment la dernière a voir été traduite en français. Après les déboires financiers de West End Games, la licence revient à Mongoose Publishing qui publie une énième édition en 2004, nommée "Paranoïa XP", toujours en anglais uniquement. Pour l'anecdote, Microsoft fera retirer le "XP" en 2005... Les versions se sont suivies avec plus ou moins de succès et tenir un décompte serait un exercice périlleux. De plus, la dernière édition en français datant de 1987, il était devenu difficile de trouver Paranoïa à un prix raisonnable. Heureusement, Mongoose Publishing a décidé de sortir une édition "Rebooted" du jeu. Pour ce faire, la maison d'édition a lancé avec succès une campagne de financement participatif sur Kickstarter en 2014. Cerise sur le gâteau, 2 des 3 auteurs originaux sont de la partie (Greg Costikyan et Eric Goldberg) ! A sa sortie fin 2015, l'éditeur français Sans-Détour annonce qu'il traduira le jeu, puis lance sa propre campagne de financement sur Ulule, fin 2016. Résultat, la nouvelle édition est désormais disponible en français aux éditions Sans-Détour. Voici le "trailer" de cette édition, intitulée "Edition post-post-post-moderne" en VF : Le jeu de base se compose du "Livre du Maître", du "Livre des Joueurs", du "Guide du Complexe Alpha" (présentant l'univers), et du "Livre de Missions", qui comme son nom l'indique regroupe différents scénarios pré-établis. Les joueurs sont libres de suivre un de ces scénarios ou de se laisser porter par la seule imagination du MJ. Description Paranoïa est un jeu de rôle papier prenant place dans un univers dystopique et post-apo à l'humour noir très réussi. Le jeu est en partie inspiré de la guerre froide. L'histoire se déroule au début du 21ème siècle et se situe dans le Complexe Alpha. Il s'agit en fait d'une ville des Etats-Unis recouverte d'un dôme et coupée du reste du monde après une catastrophe apocalyptique d'origine inconnue. Les origines exactes de cet univers ne sont pas connues par les joueurs, seul les Maîtres du Jeu (MJ) devraient en avoir connaissance. Le Complexe Alpha est contrôlé par L'Ordinateur, une IA paranoïaque issue de la fonction publique. Celui-ci a la fâcheuse habitude d'exécuter ses citoyens à la moindre anicroche. Les habitants du complexe ignorent tout du monde extérieur et suivent les consignes de l'Ordinateur car, comme il ne cesse de le leur rappeler, "l'Ordinateur est votre ami". La population est classée selon une hiérarchie d'accréditations chromatiques (code couleur), qui donne droit aux citoyens à plus ou moins de pouvoir et de liberté, mais aussi plus ou moins de connaissances. La hiérarchie est la suivante : Infrarouge pour la masse, Rouge pour le personnage du joueur débutant, puis Orange, Jaune, Vert, Bleu, Indigo, Violet et enfin Ultraviolet (ces derniers étant aussi appelés "Grands Programmeurs"). Des "sociétés secrètes" (souvent des caricatures d'organisations célèbres existant ou ayant existé, telles que le Club Sierra, les Illuminati, les Communistes, La Première Église du Christ Programmeur, etc.) se sont développées en parallèle de cette organisation. L'Ordinateur cherche à détruire chacun de ces groupes. De leur côté, chaque groupe cherche à supprimer les autres groupes. Des radiations ayant provoqué des mutations parmi la population, l'Ordinateur cherche aussi à éliminer les mutants du Complexe Alpha. L'Ordinateur sert donc d'antagoniste principal du jeu et craint un certain nombre de menaces pour sa société "parfaite" : les gens de l'extérieur, les mutants, et les membres des sociétés secrètes (surtout les communistes). Tous sont vus comme des traîtres. Pour faire face à ces menaces, l'Ordinateur emploie des Clarificateurs, dont le travail est d'aller à l'extérieur, de localiser les problèmes et de les résoudre. Les personnages des joueurs sont généralement des Clarificateurs, bien que des suppléments de jeu permettent aux joueurs d'assumer d'autres rôles, tels que "Grands Programmeurs" (après avoir gradé lors d'une partie précédente). Les personnages joueurs reçoivent souvent de l'Ordinateur des missions dont les objectifs sont incompréhensibles, contradictoires ou manifestement fatals s'ils sont respectés, et des missions secondaires qui entrent en conflit avec la mission principale. Ils doivent endurer un équipement invariablement dangereux, défectueux ou "expérimental" (c'est-à-dire presque toujours "dangereux et défectueux"). De plus, chaque joueur est généralement un mutant et membre d'une société secrète (ces deux faits étant condamnés par la peine de mort). Chaque joueur a aussi un agenda caché séparé des objectifs du groupe, impliquant souvent de voler ou de tuer ses coéquipiers. Ainsi, les missions se transforment souvent en série d'échecs comiques, chaque membre de l'équipe cherchant à doubler les autres tout en gardant ses propres secrets. Le manuel du jeu encourage la suspicion entre les joueurs, offrant plusieurs conseils sur la façon de rendre le gameplay aussi paranoïaque que possible. En fait, les joueurs jouent plus souvent les uns contre les autres qu'en équipe, pendant que l'Ordinateur (représenté par le MJ) leur met des bâtons dans les roues. Dans le monde de Paranoïa, le joueur peut facilement mourir, mais il peut continuer avec l'un de ses clones. Le personnage de chaque joueur se voit attribuer 5 clones qui sont utilisés pour le remplacer à sa mort. De plus, la mort peut parfois apporter un avantage pour la suite. D'autres clones peuvent être achetés lorsqu'un joueur obtient suffisamment de faveurs de l'Ordinateur. Malgré ça, la plupart du temps, un joueur ne terminera pas une partie avant d'avoir épuisé ses clones. Les règles de Paranoïa sont assez inhabituelles ; les joueurs ont généralement l'interdiction de démontrer une quelconque connaissance des règles (sous peine de mort), car le livre des règles correspond en général à une accréditation supérieure à celle dont ils disposent. La majorité des règles sont écrites sur un ton sarcastique qui se moque des joueurs et de leurs personnages. Résumé rapide des règles Chaque personnage possède 4 caractéristiques principales : Violence, Neurones, Mécanique et Culot. Il possède aussi des compétences mettant en valeur ses qualités et des "anti-compétences" représentant ses défauts. Le tout se joue avec un dé à 6 faces dont l'une des faces est marqué du signe de l'Ordinateur. Avec ce résultat, le MJ se fera un plaisir d'ajouter des effets défavorables à l'action. Il y a aussi un Score de Loyauté indiquant votre niveau de fidélité (ou pas) à l'Ordinateur. Avec une déloyauté au maximum, tous les citoyens du Complexe Alpha sont autorisés à vous "neutraliser". Enfin, vous pouvez jouer des cartes apportant divers avantages. Retrouvez notre sujet de discussions dédié au jeu de rôle Paranoïa, ici. Paranoïa sur la boutique de Sans-Détour : ici. Sur ce, passons à l'annonce du jeu vidéo (ci-dessous). Paranoïa, le jeu vidéo : Paranoïa : Hapiness is Mandatory La réédition du jeu de rôle papier a été suivie d'une autre bonne nouvelle : un jeu vidéo utilisant officiellement la licence de Paranoïa est prévu ! Le jeu est co-développé par le français Cyanide et le studio irlandais Black Shamrock. Il sera édité par BigBen Interactive (qui a racheté Cyanide). Oh ! Le beau trailer : Paranoïa : Hapiness is Mandatory est pour l'instant prévu pour 2019 sur Xbox One, PS4 et PC. Sa page Steam est déjà ouverte. Voici sa description officielle : Tout cela fleure bon le jeu culte ! Retrouvez notre sujet de discussions dédié à Paranoïa : Hapiness is Mandatory à cette adresse. Servez l'Ordinateur. L'Ordinateur est votre Ami. Dr Gast