Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 02/02/18 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Salut ! Merci de ta review de cette Fiction Effectivement il y a pas mal de fautes, conséquence de rester éveillé à 5h du mat ^^ J'irais corriger tout ça au fur et à mesure. Et concernant le chapitre 8, je suis d'accord sur le fait qu'il n'apporte rien de spécial à l'histoire tel qu'elle est, Je suis content que l'histoire te plaise pour cette première partie et j'espère que les parties suivantes te plairont aussi !
  2. 1 point
    Kims

    Les calibres indispensables

    Pour survivre en milieu hostile, il existe des centaines calibres, mais seul quelques-uns ont une réel utilité, je vous propose donc de faire le tour des plus intéressant d'un point de vue efficacité / encombrement / coût. Ce topic n'a pas donc le but de dégager une vérité général, chacun ayant ses préférences. Le .22 Long Rifle (.22LR) : Il s'agit probablement de la munition la plus utile et passe partout, d'un encombrement très réduit (une dizaine de gramme), pour un coût plus que ridicule (environ 7 centimes la cartouche chez Décathlon) elle est un must have indispensable. En effet, un bon tireur peut sans problème abattre du petit gibier (ou neutraliser un intrus) jusqu'à 100M grâce à sa trajectoire tendue, à sa précision et son utilisation possible dans une arme de poing. Son très faible bruit est aussi un atout (car inférieur au mur du son pour des munitions "classique"), il peut être complètement inaudible en utilisant un modérateur de son. Pour toutes ces raisons, il s'agit du calibre non militaire le plus répandu (et donc qui peut être réapprovisionné facilement), et donc indispensable à toute personne souhaitant chasser et se défendre dans une optique d’optimisation des ressources disponibles. Il est aussi le meilleur calibre disponible pour l'initiation des bases du tir au pistolet/carabine. Le 9mm parabellum : Inventée par l'Empire Allemand au tout début du 20ème siècle, la cartouche de .9X19mm (.9mm para) à considérablement évoluer depuis sa création, précise sur une distance allant jusqu'à 50M, d'un encombrement minime et d'un coût raisonnable (environ 25 centimes pièce), elle est un choix raisonné pour tout survivaliste. Adoptée par toutes les forces armées au monde et les tireurs civils, elle est aussi très facilement rechargeable, ce qui facilite l'approvisionnement en temps incertain, un temps considéré comme trop peu puissante, les dernières évolutions de celle-ci ont réduit l'écart entre un autre calibre très aimé aux US, le 45 ACP. Un hic néanmoins, elle est aujourd'hui catégorisée B, ce qui limite les possibilités de stockage. Le calibre .12 : Très utilisé par les chasseurs sous forme de cartouche contenant des billes d'acier/plomb et par les militaires et civils sous forme de "Slug" (grosse balle en plomb), le calibre .12 est un véritable couteau suisse. Très polyvalent, il peut être utilisé pour tous besoins, chasse gros/petits gibiers, défense, etc ... elle est donc un compagnon redoutable pour les distances d'engagement inférieures à 50 M. Son approvisionnement se révèle aussi très facile puisqu'il s'agit peut-être du deuxième calibre le plus utilisé en Europe avec le 22 LR, elle est néanmoins la cartouche la plus grosse de cet article, et donc la plus encombrante. Le .223 Remington / 5.56m OTAN Ce calibre est réglementaire dans toutes les armées de l'OTAN, et dans une large partie du monde, il est redoutable jusqu'à 300M, mais peut parfois manquer de "pêche" pour percer certains matériaux ou certaines protections individuelles. Son gabarie lui permet un encombrement réduit, son coût reste raisonnable (environ 50 centimes l'unité, voire moins en surplus), il permet toute utilisation. À noter que la version militaire (5,56 OTAN) à une pression plus importante que la version civile (.223 rem), il est donc déconseillé d'utiliser une munition militaire dans une arme civile sans préalablement avoir vérifié si son arme est capable d'encaisser la différence de pression (avec un professionnel !), la version civile peut-elle être utilisée sans problème dans une arme militaire. Tout comme pour le 9 mm, cette munition est intéressante d'un point de vue approvisionnement pour les raisons notées ci-dessus, mais est aujourd'hui catégorisée B en France. Le 7.62X51 mm OTAN / .308 Remington et le 7.62X54R Ces trois calibres sont très répandus, les 308 Remingtonest la version commerciale (civile) du 7.62X51 OTAN, il s'agit là d'une cartouche redouble au-delà de 100M (souvent monter d'une optique, les armes chambrées dans ce calibre sont plus "lentes" à utiliser pour la prise de visée), ces deux cartouches sont très répandu dans le domaine du tir, de la chasse et dans le monde militaire, il s'agit donc d'un calibre relativement polyvalent et courant. À noter que la version militaire (7,62X51 OTAN) à une pression plus importante que la version civile (308 rem), il est donc déconseillé d'utiliser une munition militaire dans une arme civile sans préalablement avoir vérifié si son arme est capable d'encaisser la différence de pression (avec un professionnel !), la version civile peut-elle être utilisée sans problème dans une arme militaire. Le 7,62X54R est quant à elle la version Russe de ce calibre (si on considère qu'il s'agit de calibre "parent"), très largement utilisé jusqu'à la fin du 20ème siècle, et ce depuis la fin des années 1880, elle a très largement été distribuée aux pays du pacs de Varsovie, et son donc extrêmement répandu, elle est aussi supérieur aux 7,62 OTAN en matière de puissance brute, mais peut être considéré comme légèrement moins précise que celle-ci. Ces trois calibres ont un coût très faible, compter 35-40 centimes la version Russe et entre 40 et 50 centimes pour la version Américaine (en surplus), leur encombrement limite néanmoins très fortement l'emport possible. Informations générales : Si vous utilisez des munitions de surplus, un entretien très attentif devra être observé lors de l'usage de vos armes, ces munitions étant corrosives (rouille dans le canon dû à la réaction chimique de l'amorce), une technique consiste à faire bouillir une casserole d'eau afin de la verser dans le canon (où à pisser dedans), le gratter à l'aide d'un écouvillon de cuivre, le sécher, puis l'huiler. La France dispose de 4 catégories en matière d'armes et de munitions, la catégorie A correspond aux munitions et armes interdites pour les civils (Explosifs, Obus, ect ...), la catégorie quant à elle regroupe les armes et munitions soumises à déclaration et autorisation préfectorale ( .9mm, .223 rem, .45 acp, 7,62X49, ect ...), la catégorie C aux armes et munitions soumise uniquement à déclaration ( .22LR, .308, Cal .12, 7,52X54R) et la catégorie D aux armes et munitions libres (Poudre noir, armes anciennes).