• bdd_livre.png.38ca27d0c9044ccbdbae2e058729c401.jpg

    Bienvenue dans la Base de Données des livres !

    Vous y trouverez des ouvrages post-apo que la communauté souhaite partager. Il vous est possible de rajouter des fiches de livres, alors partagez vos trouvailles avec la communauté FoGen ! Une grande partie des ouvrages que vous trouverez sont ici grâce au travail de Jacques Haesslé sur son site : http://destination-armageddon.fr/index.html. Un grand merci à lui pour son travail exceptionnel !

    Accédez au flux RSS :

  • Serpent Brûlant Sur Un Autel

       (0 avis)

    Fiche du livre :

    Type : livre

    Auteur : Brian W. ALDISS

    Parution : 1973

    Thème : sociétés post-cataclysmiques 1


    Sur l'auteur :

    (1925-) Ecrivain anglais. S'adonne très tôt à la littérature par le biais de la SF (librairie à Oxford), capable, selon lui, d'exprimer au mieux les problèmes contemporains. A d'abord édité aux USA. Devient le Président de la British SF Association. Romancier, nouvelliste, anthologiste, essayiste, historien de la littérature d'anticipation. Participa à l'expérience "New Worlds" pour une SF expérimentale (psychédélique) Humaniste. A été récompensé par un prix Hugo. ("Le Monde vert") Ecrivain universellement connu.


    Préambule :

    Serpent brûlant sur un autel par Brian W. Aldiss, pp.382– 403, in " Histoires de Survivants ", Livre de poche éd., 1983, coll. " La grande Anthologie de la science-fiction ", 1 vol. broché, in-12 ème , 412 pp. couverture illustrée par Adamov. nouvelle d’expression anglaise (USA)
    1ère  parution : 1973   titre : Serpent burning on an altar


    Synopsis :

    Dans un moyen âge de légende ou post-cataclysmique, deux jeunes gens, Prian et Lambant prennent du plaisir avec deux jeunes filles, Lise et Chloé. Abandonnant le bourg où se déroule la foire avec ses bateleurs et marionnettistes, trouvant tout naturel la présence en l’air de femmes ailées et sur leur chemin d’hommes-lézards, mutants ou extraterrestres, ils discutent entre eux, ayant trouvé refuge sur une table rocheuse, des grandes questions qui agitent l’homme : qu’est-ce que l’esthétique, l’amour, le sens de la mort, et surtout, vivent-ils en une période de décadence ou de progrès artistiques ? Sans pouvoir donner de réponses fermes à l’art du joueur de marionnettes et du graveur, ils font l’amour avec la délicatesse de la jeunesse, ignorants pour toujours du sens des étranges situations reproduites par les poupées en bois qui font appel à un passé immémorial :
    « Bonhomme Voleur entra, masqué de rouge, et essaya de fracturer le coffre-fort de Bonhomme Banquier. Celui-ci, gras, poilu et malin, apparut et attrapa Bonhomme Voleur sur le fait. Bonhomme Voleur lui donna un coup avec sa besace à la grande joie des enfants. (…)
    Bonhomme Voleur, malgré les avertissements criés par les enfants, monte avec complaisance dans le coffre. Bonhomme Banquier claque la porte du coffre, rit, et va chercher Bonhomme Policier. Rencontre à sa place Bonhomme Allosaure.(…) Bonhomme Astronaute descend, attrape Bonhomme Allosaure dans le casque… »
    Une nouvelle envoûtante qu’anime l’art de Brian Aldiss apportant le souffle d’une décadence flamboyante. A la limite de notre thème.


      Signaler Livre


    Retour utilisateur

    Il n’y a aucun avis à afficher.


  • Catégories

  • Livres