• bdd_livre.png.38ca27d0c9044ccbdbae2e058729c401.jpg

    Bienvenue dans la Base de Données des livres !

    Vous y trouverez des ouvrages post-apo que la communauté souhaite partager. Il vous est possible de rajouter des fiches de livres, alors partagez vos trouvailles avec la communauté FoGen ! Une grande partie des ouvrages que vous trouverez sont ici grâce au travail de Jacques Haesslé sur son site : http://destination-armageddon.fr/index.html. Un grand merci à lui pour son travail exceptionnel !

    Accédez au flux RSS :

  • Atlantide

       (0 avis)

    Fiche du livre :

    Type : livre

    Auteur : Clive CUSSLER

    Parution : 1999

    Thème : menaces telluriques, menaces idéologiques


    Sur l'auteur :

    (1931-). Romancier américain de thrillers, avec une solide réputation de chasseur d'épaves. Mécanicien durant la guerre, devient publicitaire et président de la N.U.M.A. (National Underwater and Marine Agency),  organisme que l'on retrouve dans ses romans avec son héros Dirk Pitt.  L'un des inventeurs du techno-thriller.


    Préambule :

    Atlantide par Clive Cussler, Grasset éd., 2001, coll. "Thriller ", 1 vol. broché, in-octavo, 516 pp. couverture illustrée par Wahib. roman d’expression anglaise (USA)
    1 ère  parution : 1999     titre original : Atlantis Found
    menaces telluriques – menaces idéologiques


    Synopsis :

    Dirk Pitt et son alter ego Albert Giordino se retrouvent à nouveau au centre d’une aventure dont l’enjeu est le sort du monde. Tout débute dans une mine d’or chilienne où seront découvertes de curieuses inscriptions et un crâne en obsidienne Les propriétaires et linguistes, au sein de la terre, poursuivis par d’impitoyables ennemis, échapperont de peu à la mort grâce à l’énergique action  de Dirk.
    Un deuxième crâne  réapparaîtra, retrouvé dans un ancien trois-mâts bloqué depuis deux siècles dans les glaces de l’Antarctique. Ces objets s’offrent comme témoins de la civilisation atlante (appelé ici les « Amènes ») qui a fleuri neuf mille ans avant J.C. et a été détruite par l’impact d’une comète laquelle bouleversa la terre en déplaçant les pôles, en submergeant les continents, en éliminant la quasi-totalité de la vie. Les inscriptions témoignent de ce cataclysme mais surtout annoncent le retour de la comète :
    « -Vous avez déchiffré  tout cela dans les inscriptions ?
    -Ca et beaucoup plus, répondit Yaeger avec chaleur. Elles décrivent l’horreur et les souffrances avec des détails saisissants. L’impact de la comète a été gigantesque, soudain, effrayant et mortel. Les inscriptions parlent de montagnes s’effondrant comme des joncs dans la tempête. Il y a eu des tremblements de terre, d’une magnitude impensable aujourd’hui. Des volcans ont explosé avec la force de milliers de bombes nucléaires emplissant le ciel de couches de cendres de plusieurs kilomètres d’épaisseur. De la pierre ponce de trois mètres d’épaisseur a recouvert les mers. Des rivières de lave ont enterré presque tout ce que nous appelons le nord-ouest du Pacifique. Des feux ont été allumés par des ouragans, créant d’immenses nuages de fumée qui ont caché le ciel. Des raz de marée de près de cinq kilomètres de haut se sont abattus sur les terres. Des îles ont disparu enfouies à jamais sous les eaux. La plupart des gens et tous les animaux, sauf quelques-uns, et toute la vie marine ont disparu en moins de vingt-quatre heures. »

    Les irréductibles ennemis de Dirk appartiennent à la famille des Wolf, des êtres supérieurs, s’il en est, grands, allemands, athlétiques, aux yeux bleus, aux innombrables cousins et cousines d’une richesse et d’une discrétion sans pareille.
    Karl Wolf, le Père, c’est un destin, un objectif, un programme. Le destin : ressusciter les valeurs du 3 ème  Reich. Après la nouvelle destruction du monde, le 4 ème  Reich triomphera enfin dominé par les membres de la Famille, des clones issus de manipulations génétiques et du sperme de Hitler ! Ce sont le docteur Mengele et le secrétaire Borman qui se sont chargés de cette tâche lors de la chute du Reich.
    Le premier a conçu les Wolf. Le second, par l’entremise d’une noria de sous-marins, a fait édifier deux bases inexpugnables, l’une au Chili, l’autre en Antarctique. L’objectif étant de provoquer la destruction du monde en anticipant sur le cataclysme annoncé par les Amènes.
    Les vestiges de cette antique civilisation leur étaient connus et l’on comprend que les Wolf n’apprécient guère l’action de Dirk Pitt.  Le programme se déroulera en deux temps : d’abord la construction de quatre arches gigantesques qui devront contenir tous les membres de la famille, leurs affidés, et tout ce qui est nécessaire à une longue survie en mer :
    « Une colossale ville flottante était amarrée le long du dock le plus proche tandis que les trois autres immenses navires étaient attachés près des docks parallèles. Ils présentaient un spectacle à couper le souffle, brillant de mille feux contre le ciel nocturne. Pour Pitt et Giordino, qui regardaient le premier colosse depuis la surface de l’eau, sa taille était inconcevable. Ils n’imaginaient pas qu’une telle masse incroyable puisse non seulement flotter mais traverser les mers du globe par sa propre puissance.»
    Construites dans un fjord chilien, protégées par une horde de « gardes noirs », elles seront dépositaires de toute la technologie qui permettra à l’humanité (c’est-à-dire les Wolf) de repartir sur des bases solides après le futur déluge mondial. Car la Famille aspire à un monde nouveau où domineront les blonds aux yeux bleus.
    Cependant, le déluge doit être aidé par la déstabilisation des continents. Ce qui se prépare dans leur base secrète de l’Antarctique au moyen des nano-technologies. En piégeant la totalité du bouclier de Ross pour que, à l’heure prévue, il se détache du reste de la banquise, ils espèrent, qu’un tel poids naviguant brutalement vers le sud, désaccordera les axes du pôle, en amplifiant le phénomène de nutation terrestre : la subduction des continents qui en résultera sera quasi-universelle.
    Il reste peu de temps à Dirk et son ami pour contrer les projets des savants allemands. Il importe surtout de tirer Pat (la jeune archéologue) des griffes ennemies.
    Capturée par les Wolf qui estimaient qu’elle pourrait leur être utile, elle avait été emmenée sur « l’Ulrich Wolf », l’arche de commandement. Dirk et Giordino, avec ruse et courage, s’insinuent dans la place, et la tirent du guêpier. La deuxième action, encore plus aventurée, consiste à neutraliser la base antarctique, de toute urgence, puisque le compte à rebours fatal a déjà été enclenché.
    L’armée, enfin prévenue, avec l’appui de la NUMA (Agence nationale Marine et Sous-marine), et sous les ordres mêmes du président des Etats-Unis, se heurte à une résistance imprévue. Les meilleures unités des forces spéciales auraient été  anéanties si Dirk et Giordino, partis en éclaireurs n’étaient venus inopinément à leur secours dans un «Croiseur des Neiges », engin glaciaire expérimental et titanesque :
    « Il se passait quelque chose de totalement sinistre sur les lieux de la bataille. Les hommes des forces américaines et les garde des Wolf se figèrent, choqués. Cleary regardait sans ciller, l’expression rigide au-delà même de l’étonnement, une immense machine de guerre rouge, roulant sur d’énormes pneus, qui attirait les regards comme un cauchemar de fou. Il regarda avec fascination le véhicule géant écraser deux autoneiges blindées, les projeter sur le côté et les aplatir tandis que la force de l’impact envoyait les gardes sidérés en l’air avant qu’ils ne retombent violemment sur la glace. Des flammes sortirent en volutes mouvantes des portes déchirées, des morceaux , d’éclats de métal et de plaques de blindage. Le monstre ne ralentit pas une seconde, son conducteur poursuivant son œuvre de destruction. »
    Le compte à rebours s’arrêtera à moins de dix minutes avant l’instant fatal, la comète évitera la terre, les Wolf périront dans les glaces, les gigantesques arches, récupérées et modifiées serviront de palais touristiques flottants, et Giordino épousera Pat.
    Un mélange d’ingrédients éprouvés, d’actions et de coups de théâtre, des ennemis monstrueux, un cataclysme hors du commun et voici de longues heures de lecture (plus de 500 pages) d’un roman à l’américaine.


      Signaler Livre


    Retour utilisateur

    Il n’y a aucun avis à afficher.


  • Catégories

  • Livres